American Horse Ranch

American Horse Ranch - Forum RPG humain/equin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mar 17 Mai - 18:26

Au début Solveig ne laissait pas laisser pas paraitre ses émotions sur son visage inexpressif. Assez vite, il prit un air boudeur, comme un enfant. Je regardais le plafond et pris un air songeur.

- C'est humain, d'avoir peur.


Je songeais un instant à ses paroles, je fermais les yeux une seconde, ses mots me firent réfléchir, tout d'un coup tout semblait moins sûre, je me sentais comme une enfant face à lui. Solveig bougea alors, et j'ouvris les yeux, observant le mouvement en avant de son corps et son bras qui s'étendait vers la petite table où trônait le petit cendrier noir, et avec une sécheresse qui lui semblait presque familière, autant que sa marginalité.

De nouveau il se rassit contre le dossier, ses yeux divaguèrent sur le mus et je le suivis ainsi d'un même regard perturbé lorsque mes yeux se posèrent sur la pendule, je soupirai, il était l'heure de filer, je n'avais pas envie de m'engouffrer dans la noirceur de la nuit et laisser cette nuit derrière moi. Je m'assis et d'un mouvement du buste je me penchai en avant et étendit ma main jusque sur mon sac. J'attrapai ce dernier sans un mot. Je me levai m'apprêtant à lever les voiles. Baissant les yeux sur la besace couleur cuir. Mes mains se plantèrent dans le sac, ouvrant négligemment les poches.

Puis baissant les yeux d'un air inquiet dans les tréfonds du sac. M'agenouillant sur le sol, posant le sac sur le sol. Replaçant avec vivacité une mèche de cheveux qui passaient sur mon visage. Ouvrant gauchement chacune des poches, rouvrant les mêmes parfois plusieurs fois de suite. Je soupirai agacée par ma négligence des choses. Me relevais et je regardais en direction de la fenêtre. Scrutant de mes yeux verts la nuit obscure. Je soupirai à nouveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mar 17 Mai - 20:07





Un soupir las vint soulever lentement la poitrine de la jeune femme. Elle se pencha alors pour prendre son sac à main, posé au pied du canapé, puis se leva d'un air résigné. Solveig comprit alors qu'elle avait pensé exactement la même chose que lui. Elle avait remarqué l'heure tardive, mais ne voulait pas partir. Cependant, elle paraissait tout de même bien décidée à s'en aller. Solveig n'osa pas lui proposer de rester, cela aurait été franchement impoli de sa part. Et puis, elle avait sans doute autre chose à faire, même si elle ne le montrait alors pas.

D'un geste machinal, elle plongea une main dans son sac et fouilla dedans quelques instants, comme si elle cherchait quelque chose sans trop savoir quoi. Cela avait tout l'air d'un simple réflexe. Soudain, le mouvement lent de sa main se stoppa net, et elle baissa les yeux vers son sac d'un air inquiet. Elle le posa alors par terre et se mit à en retourner frénétiquement le contenu, regardant dans toutes les poches avec un certain affolement. Elle poussa un second soupir, cette fois exaspéré, et finit par se relever. Solveig s'approcha doucement d'elle et la scruta d'un air interrogateur.

Hum... Quelque chose ne va pas ?

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mar 17 Mai - 20:34

Croisant mes bras sur ma poitrine, scrutant à travers le verre de la fenêtre la pénombre, à cause de laquelle on ne distinguait même plus les ombres imposantes des bâtiments qui entouraient le lieu, comme si nous étions seuls, comme si cette bulle c'était refermé sur l'appartement de Solveig. Comme si notre jeu c'était refermé sur nous-mêmes nous isolants du reste du monde. Puis Solveig me tirant de mes songes.

- Hum... Quelque chose ne va pas ?


Dit-il, sans que je me sois aperçue qu'il c'était approché de moi. Je tournais la tête et mon corps suivi, tournant le dos à la nuit qui enveloppait l'extérieur de l'appartement, tandis que l'éclairage empêchait les ombres de s'emparer de la pièce, comme si elles attendaient pour nous plonger dans un noir profond.

_ En effet... j'ai... égaré mes clefs.

Hésitante, cherchant mes mots à l' instant où j'avais avoué mon manque de concentration certain au cours de la soirée. Je savais que cette fois-ce ne serait pas une leçon de plus, combien de nuit avais-je emprunté le box d'un équidé ? Je ne comptais plus ces nuits à la belle étoile.

Je cherchais encore du regard la lune, remarquant que les nuages l'avaient fait disparaitre. Le tonnerre grondais, depuis combien de temps déjà ? Je ne savais pas, lorsque j'étais ici avec Solveig, l'extérieur semblait très lointain, peut-être que la pluie battante ne venait pas de débuter. Je regardais Solveig, me mordant la lèvre presque gênée je crois de mon étourderie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mar 17 Mai - 21:28





Elle se retourna vers lui et le regarda d'un air presque honteux.

En effet... J'ai... égaré mes clés.

Lâcha-t-elle d'un air gêné. Solveig demeura silencieux, l'esprit tout entier occupé par cette nouvelle inattendue. Quelques instants plus tard, il tourna la tête vers la fenêtre que regardait Dawn il y a à peine une seconde. Il plongea son regard dans l'obscurité et, même s'il n'y voyait pas grand chose, il put apercevoir des nuages qui masquaient la lune blafarde et entendre la pluie qui tombait sur les arbres, ainsi que le tonnerre gronder au loin, semblable au galop furieux d'un cheval. Il semblait que le destin prenait un malin plaisir à s'immiscer dans leur relation, revêtant alors les traits d'un hasard malheureux.

Ah, c'est... problématique. Je... Tu... Tu veux rester là pour la nuit ? Je m'en voudrais de te mettre à la porte par un temps pareil.

Murmura-t-il en retour, un peu confus. Il avait un peu peur que Dawn prenne mal cette proposition, qui était pourtant tout ce qu'il y a de plus aimable. Il n'avait alors aucune arrière-pensée malsaine... Du moins, il le pensait. Mais après tout, ils ne se connaissaient que depuis relativement peu de temps, quelques heures tout au plus. Alors si elle refusait sa proposition et préférait à l'appartement d'un quasi inconnu la froideur de la nuit et la paille d'un box, il pourrait tout à fait la comprendre.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mar 17 Mai - 22:00

Solveig se plongea relativement dans des songes, qui rendaient la pièce quasiment silencieuse. Le temps semblait s'acharner sur eux. Mes yeux ne se détachaient pas de la pièce, puis finirent par effleurer l'animal où l'on pouvait distinguer une grâce insoupçonné (Je vous ai déjà parlé de mon histoire avec un jeune étalon portugais du nom de Tryptik ?) Le temps défilait sans cesse, sans attendre. Je me demandais à cet instant à quoi pouvait-il penser à cet instant.

- Ah, c'est... problématique. Je... Tu... Tu veux rester là pour la nuit ? Je m'en voudrais de te mettre à la porte par un temps pareil.


Mes yeux scrutèrent les traits de Solveig, cherchant un signe de contrainte sur son visage, mais je ne pus en desseller aucun. Je ne pus m'empêcher de sourire à cette proposition que je refusais d'admettre qu'elle m'enchanta, mais, je ne savais pas si nous étions réellement sur la même longueur d'ondes, je refusai d'entretenir à ce jour quelconque relation qui relèverait d'une relation qui dépasserait les barrières morales. J'eus un doute, mais mon sourire ne pouvait s'empêcher de s'étendre sur mon visage.

_ Je... oui, merci. Enfin si ça ne te gêne pas.

Même si il ne me semblait pas exister de madame Nachtfalter, qui pourrait risquer de débarquer en cette nuit sombre aux côtés presque lugubres. Je me demandais si il n'aurait pas préféré passer la nuit en compagnie de l'animal au plumage noir.

Je posai mon sac au sol, étant ravie que le sac des femmes soient aussi un sac de bagage, le mien sans doute plus que les autres. J'avais adopté l'habitude de mettre un tas de choses au cas où je ne dormirais pas chez moi à l'époque où j'étais jeune et en vadrouille.

Je n'osai plus vraiment regarder Solveig un peu honteuse d'avoir accepté. Je croisais de nouveau mes bras sur ma poitrine et regardais mes pieds rechaussé. Puis je relevais mes yeux sur Solveig, me plongeant dans son regard aux couleurs froides.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mar 17 Mai - 22:52





Dawn sembla hésitante durant quelques instants, puis un sourire ravi se dessina bien vite sur ses lèvres maquillées.

Je... Oui, merci. Enfin si ça ne te gêne pas...


Elle reposa son sac près d'elle, comme pour marquer son changement d'avis, puis croisa alors les bras et baissa les yeux, l'air gêné. Elle semblait craindre que Solveig ne considère sa présence inattendue comme une contrainte, ce qui était totalement dénué de sens vu que c'était lui qui lui avait proposé de rester dès qu'il avait su la nature de son problème.

Tu dois commencer à être fatiguée, non ? Suis-moi, je vais te montrer la chambre.


Il se dirigea d'un pas résolu dans le couloir, sans même vérifier si Dawn le suivait bien. Il ouvrit une première porte, celle de la salle de bain, et alluma la lumière. Puis il poussa ensuite la porte qui se trouvait tout au fond du couloir et se tint un instant dans l'encadrement, balayant la pièce du regard pour vérifier que tout était en ordre. Le lit, orné d'un édredon de plumes noir ne faisait pas un pli, et les rideaux de tulle à demi opaque étaient bien tirés. Seul le bureau, véritable fatras de papiers, contrastait avec le reste de la pièce. Des piles de courrier, de livres et d'autres documents divers trônaient dans le désordre le plus complet, comme si une bombe avait explosé là, dérangeant tout sur son passage. Il soupira d'un air résigné, mais ne fit aucun commentaire. Après tout, peu importait, Dawn n'allait pas dormir sur le bureau.

Voilà. Fais comme chez toi. Je vais aller dormir sur le canapé. Si jamais tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à m'appeler.


Dit-il avec un sourire enjoué. Il ouvrit alors un placard situé à droite de la porte et en sortit une couverture qu'il roula sous son bras, avant de saisir au passage le roman posé sur sa table de nuit et de ressortir. Il se planta devant la jeune femme et lui adressa un sourire aimable.

Bon... Eh bien... Bonne nuit, alors.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mar 17 Mai - 23:53

-
Tu dois commencer à être fatiguée, non ? Suis-moi, je vais te montrer la chambre.

Annonça-t-il, puis disparu dans le couloir, d'une allure vive. Je relevais à peine les yeux que je le vis disparaitre au fond de la pièce, s’appuyant sur sa canne, sans même me laisser le temps de répondre. J'attrapai à la hâte mon sac en cuirasse. Puis j'enlevais rapidement d'un geste presque volatile mes chaussures. Courant presque pour rattraper la silhouette de Solveig. Il ouvrit d'abords une porte, qui s'avérait dévoiler une salle de bain. Il alluma la lumière, puis il repartit dans le fond du couloir. Il s'arrêta une seconde dans l'encadrement de la porte, et considéra un instant sa chambre du regard.

- Voilà. Fais comme chez toi. Je vais aller dormir sur le canapé. Si jamais tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à m'appeler.


M'annonça-t-il avec un sourire aux airs enjoués. Il attrapa une couverture dans l'armoire, et la roula sous son bras et s'apprêta à ressortir de la chambre, avant de se planter droit et fier devant moi.

- Bon... Eh bien... Bonne nuit, alors.

_ Oui... Merci. Toi aussi.

J'étais enchantée du fait que toute relation physique fût écartée ce soir, et que je ne côtoierais pas cette nuit la paille humide d’un box trop sombre. Je me retrouvai seule dans l'immense chambre, N'osant d'abords pas m'asseoir sur le lit. Je parcourais la pièce du regard, immobile. J’aurais pu être tentée de jeter un œil dans les papiers de mon hôte, mais ça ne m’intéressait pas, je préférais qu’il me parle lui-même de sa vie. Je pris un livre posé sur le bureau, et feuilleta les premières pages avant de me livrer à la lecture de résumé. Feuilletant quelques pages à la volée. Posant mes yeux sur quelques mots, et attrapa quelques phrases à la volée.

Une particulièrement retint mon attention ; « To reign is worth ambition though in Hell: Better to reign in Hell, than serve in Heaven. » Je restais droite sur mes hanches, muette, bercée par ce silence. Sans un mot, sans un mouvement brusque je reposai l'ouvrage à sa place, me répétant sans cesse ses mots en silence. Je finis par m'asseoir sur le lit en tailleur, réfléchissant toujours et encore aux multiple sens de cette phrase. Il y avait des mots alignés qui touchaient droit au cœur, je sentais que de nouveau mon cœur se voyait recouvert par ces épines, ces barbelés qui l’étouffaient. Posant ma robe sur le dossier de la chaise du bureau, je me glissais dans les draps. Immobile, les yeux grands ouverts, j'avais éteints la lumière, et je distinguais au plafond la lumière que filtrait les rideaux. Finalement je ne me sentis pas fermer les yeux et je dus assez vite m’engloutir dans l’immobilité et l’engourdissement qu’offrait la nuit.

J’avançais doucement dans cette aurore jaune, l’air était doux. Le vent fouettait contre ma peau et mes cheveux cinglaient dans l’air. D’un pas rapide j’avançais dans les hautes herbes au loin, je distinguais la masse noire aux airs de monarque de Darshan. Puis un magma d’images s’agglutinèrent, brouillonnent dans mon esprit. Mes mains pleines de sang, mes larmes qui roulaient le long de mon visage, mes pleurs, mes cris ameutant amis et inconnus, je le souvenais de cette flaque de sang, et de ses boyaux qui ressortait, monarque égorgé, ma moitié assassiné. Mais ce dont J'avançais doucement dans cette aurore jaune, l'air était doux. Le vent fouettait contre ma peau et mes cheveux cinglaient dans l'air. D'un pas rapide j'avançais dans les hautes herbes au loin, je distinguais la masse noire aux airs de monarque de Darshan. Puis un magma d'images s'agglutinèrent, brouillonnent dans mon esprit. Mes mains pleines de sang, mes larmes qui roulaient le long de mon visage, mes pleurs, mes cris ameutant amis et inconnus, je le souvenais de cette flaque de sang, et de ses boyaux qui ressortaient, monarque égorgé, ma moitié assassinée. Mais ce dont je me souvenais c'était cette sensation de douleur, de vide qui jamais ne se rebouchera, ce coeur opprimé, agressé. Je me souviens de cette bâche bleue jetai sur son corps imposant, je m'évertuais à chasser les mouches qui venaient pondre dans sa chair séchée. Puis l'équarrisseur l'avait emporté, j'avais récupéré la masse imposante de sa queue comme seul reste de lui. Ce rite que j'avais pratiqué des mois durant pour rendre la beauté digne qu'elle avait eu entant accrochée à sa longiligne colonne vertébrale. Je me réveillais en sursaut, la peau glacée jusqu'à la moelle. Ce souvenir qui revenait me hanter dès qu'il me semblait possible de m'envoler et laisser les restes de mon histoire à la gare, m'enfuyant dans un train, vers d'autres horizon. Le soleil n'avait pas encore pointé, je regardais l'heure sur mon téléphone qui me réfléchit une lumière abrupte, qui m'obligea à plisser les yeux. Il était 4heures du matin. Je me rallongeais, certaine que je ne dormirai pas plus cette nuit-là.

Il était six heures du matin, comme chaque jour, je me levais dans ce même état traumatisée qui m'avait habité tout le reste de la nuit. N'osant pas faire de bruit, de peur de réveiller Solveig je m'assis sur le lit. Pensant à offrir ce matin à Tryptik une matinée de congé. Il m'attendrait sans doute un moment. Puis ce lasserait et partirais s'occuper du monde qui l'entourait.

Je refis le lit avec la même précision et le même ordre qu'hier. Remettant chaque chose à sa place, avec ce même sentiment maniaque qui sembla m’habiter un instant. C'était évidemment contraire à mes habitudes. Je savais que chez moi la couette traînait en boule au bout du lit. J'enfilai de nouveau la même tenue qu'hier mais avec les cheveux en batailles et le visage dénué de maquillage. J'ouvris le volet, m'attardant un peu sur le spectacle que pouvait offrir le ciel en ce matin de printemps. La pluie de la veille avait été absorbée par le sol qui était redevenu terreux et sec. J'attendais sans faire de bruit le réveil de Solveig, reprenant le livre que j'avais commencé à lire la veille. Cela faisait peut-être bien quelques heures que j’étais éveillée tournant, comme un lion en cage, comme Tryptik en boxe.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mer 18 Mai - 22:57





Solveig s'était éloigné dans le couloir sombre, sans un bruit. Il se sentait alors habité par un étrange sentiment qu'il n'arrivait à identifier. Cela lui paraissait tellement inaccoutumé, d'entendre du bruit à ses côtés, de sentir une autre personne se mouvoir dans son appartement. Il n'en avait plus l'habitude, depuis tout ce temps... Il s'arrêta brusquement au bout du couloir et se retourna vers sa chambre. Il demeura ainsi durant près d'une minute, les yeux fixés sur le pâle rayon de lumière qu'il pouvait distinguer sous la porte. Lorsque ce dernier disparut enfin, il poussa un long soupir, puis alla s'asseoir sur le canapé.

Il éteignit le plafonnier et alluma la petite lampe posée sur la table basse; puis il défit lentement le nœud de sa cravate et la jeta négligemment sur le dossier du canapé, suivie de sa chemise et de son pantalon. Il se figea sur place, à l'idée que Dawn ne sorte de la chambre et ne débarque dans le salon. Cela était peu probable, heureusement. Et puis, après tout, il était chez lui et se fichait pas mal qu'elle le voit ainsi. Il s'allongea, plaça l'un des coussins sous sa tête, et soupira à nouveau. Il n'avait pas sommeil. Il prit le livre qu'il avait emporté avec lui, en feuilleta vaguement quelques pages et, sans crier gare, le jeta violemment à l'autre bout de la pièce et se releva brusquement.
Il se prit la tête entre les mains et ferma les yeux. Il ne connaissait rien de plus frustrant que de pas savoir la nature exacte de ses sentiments. Il lui semblait que le destin reprenait alors le dessus sur lui, et cela lui était tout bonnement insupportable. Il abattit une main tremblante sur la table basse et attrapa son paquet de cigarettes et son briquet. Sans rouvrir les yeux, il en alluma une et inspira avidement une bouffée de nicotine. Pourquoi diable était-il dans un état de nervosité si élevé ? Il venait de passer une excellente soirée en charmante compagnie, et maintenant... Un chaos total régnait sous ses paupières choses.
Il demeura près de deux heures ainsi, dans le silence le plus total, les yeux fermés, grillant cigarette sur cigarette. Il aurait voulu aller toquer à la porte de sa chambre, réveiller Dawn, sentir son regard d'émeraude se poser sur lui, entendre sa voix résonner doucement à ses oreilles... Mais elle devait certainement dormir à point fermé, et il aurait été particulièrement malvenu de sa part d'aller la trouver à quatre heures du matin.
Il vint un moment où Solveig sembla se perdre dans l'obscurité. Son esprit embrumé, accablé de fatigue, n'était plus capable de distinguer la réalité du rêve. Des visions éthérées s'étiraient devant ses yeux, semblables à autant de toiles d'araignée vaporeuses. Il revoyait les rues ensoleillées de Los Angeles, son jardin à Paris, ses amis qui étaient morts l'an passé... Tout se mélangeait, et ces images ne constituèrent alors plus qu'un magma obscur au milieu duquel il ne pouvait plus rien identifier. Un visage se détacha alors, au milieu de toutes les autres formes abstraites. Un visage fin, encadré de boucles rousses, aux yeux d'un vert profond. Solveig étouffa un cri et ouvrit grand les yeux, la respiration saccadée. Il n'y avait rien devant lui. Rien que le mur couvert de tentures d'un rouge carmin, qu'éclairait faiblement la lune, libérée de l'emprise des nuages. Il voulut se lever, mais la tête lui tourna et il s'effondra sur le canapé, inconscient, un bout de cigarette à moitié consumé encore calé entre ses doigts.


Bip, bip, bip, bip. Solveig ouvrit un œil, lentement, puis l'autre. Sa vision était encore trouble, mais il pouvait distinguer devant lui la table basse sur laquelle étaient encore posé son verre de la veille, où se reflétaient joyeusement les rayons du soleil matinal. Il se redressa péniblement et fit enfin cesser la sonnerie stridente de sa montre. Il ramassa son mégot de cigarette qui avait roulé au pied du canapé et l'écrasa dans le cendrier, avant de se masser les tempes avec une grimace de douleur. Il ne se rappelait pas grand chose de ce qui s'était passé la nuit dernière, mais une chose était sûre, il ne s'était jamais senti aussi fatigué depuis bien longtemps.
Il se leva lentement, s'étira, puis se dirigea vers la salle de bain où il avait posé du linge propre la veille, qui attendait d'être rangé. Il prit une chemise noire et un pantalon qui se trouvaient sur le haut de la pile et s'habilla rapidement. Il se demanda alors si Dawn était levée. Il n'était que sept heures du matin. Il n'osait pas aller vérifier par lui-même, il valait mieux attendre qu'elle vienne le rejoindre. Il alla donc s'asseoir dans la cuisine, près de la fenêtre, et mit en marche la machine à café.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »


Dernière édition par Solveig E. Nachtfalter le Sam 21 Mai - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mer 18 Mai - 23:47

Il me sembla distinguer le bruit sourd et strident d'un réveil qui devait provenir du salon. Je relevais lentement la tête. Je refermai précipitamment le livre et le reposa avec brusquerie sur le meuble, le tout dans un silence profond. Je sentais mon coeur qui battait à tout rompre dans ma poitrine, je posais ma main dessus, comme pour essayer de le calmer. Je me relevais, replaçait mes cheveux derrières mon visage.

Je m'approchai de la porte, puis me ravisa, imaginant que ce n'était que mon imagination pressante. Je fis pendant plusieurs minutes les 100 pas, pressée et nerveuse, pour des raisons que j'ignorais. Je me cognai alors le pied dans un coin de meuble et étouffa un juron. Je finis par m'approcher de la poignée et resta cependant quelques minutes immobile. Hésitante, je ne voulais pas croiser Solveig dans un moment qui n'était pas très propice, ni arrangeant. Quelques bruits s'émirent de la cuisine, alors tentée j'hésitai et empoigna la porte, l'ouvrit sans un bruit, et la referma tout aussi doucement. Arpentant les murs prête à filer de nouveau dans la chambre de Solveig, que je lui avais emprunté pour la nuit.

Au loin de la pièce se dessinait la silhouette de l'homme, qui s’affairait près de la machine à café. Assis sur un siège je m'approchais doucement. La lumière qui filtrait par la fenêtre m'aveuglait. J'avais les yeux rougis -je ne savais pas si c'était dut au traumatisme qui m'avait hanté pendant une majeure partie de la nuit ou bien si c'était la fatigue-. Je voulais pourtant éviter à tout prix qu'il le remarque, je croisais mes bras sur ma poitrine car j'étais sûre que si je les laissais ballants le long de mon coeur ils seraient épris de tremblements, et je savais que c'était à cause de mes souvenirs qui avaient refait surfaces. Je m'évertuais pourtant à ne rien laisser paraître à Solveig.

Je pris place face à lui souriant, presque incapable de décrocher quelques mots. Je n’étais pas sure que ma voix me resterait fidèle. Alors je lui souriais, heureuse de sa présence ici. Je finis par fermer longuement les yeux mimant comme un mauvais acteur une migraine, je me massais une seconde les tempes, je me demandais si je ne dérailler pas et qu’il n’était pas juste une hallucination. Lorsque j’ouvris les yeux et les planta dans les siens. Lui souriant, certaine à présent que lui non plus n’était pas une défaillance de mon cerveau.

_ Hum… Salut…


Dis-je brièvement un peu gênée, réalisant que nous ne nous connaissions que depuis peu, et que déjà j’avais emprunté sa chambre. J’entendis au loin les appels des chevaux, un était plus strident, et plus imposant que les autres, c’était celui de mon étalon, je jetais un coup d’œil a ma montre j’avais une demi-heure de retards. J’étouffai un juron, puis décida d’oublier les chevaux aujourd’hui. Je me replongeais dans le regard de Solveig, un peu mal à l’aise, mais je ne pouvais m’empêcher de sourire a ses airs un peu hautin qui m’étais devenu familier et que j’apprenais a apprécié avec le temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Mer 18 Mai - 23:59





Solveig attendait avec une patiente feinte que sa tasse à café, posée sur le socle de la machine, se remplisse, tapotant nerveusement la table de la cuisine du bout des doigts. C'est alors qu'il entendit le parquet grincer légèrement dans le couloir. Il se raidit soudainement, avant de réaliser qu'il ne pouvait s'agir que de Dawn. Il poussa un soupir amusé, comme pour se moquer de lui-même, et se leva. Dès qu'elle entra dans la pièce, il ne peut retenir un sourire ravi.

Hum... Salut.


Murmura-t-elle brièvement, l'air un peu gênée. Elle avait les yeux rougis et semblait tout aussi exténuée que lui. Et, même s'il n'en était pas tout à fait certain, Solveig aurait juré voir ses mains trembler légèrement. Il fronça les sourcils d'un air soucieux. De toute évidence, il n'était pas le seul à avoir passé une nuit agitée. Cela l'intriguait au plus haut point. Il se demandait ce qui avait bien pu arriver à la jeune femme pour qu'elle soit dans un tel état d'abattement. Mais s'il n'arrivait pas à s'expliquer ce qui lui était arrivé à lui-même, il y avait peu de chances qu'il réussisse à découvrir ce qu'il en était pour Dawn. Il vint récupérer sa tasse sur la machine à café, la posa sur la table, et se retourne à nouveau vers son interlocutrice.

Tu veux un café ?

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Jeu 19 Mai - 19:36

Leur sourire illuminait leurs visages. Il attrapa d'un geste précis sa tasse, la posa doucement sur la table et se retourna vers moi.

- Tu veux un café ?


Dit-il, toujours aussi aimable comme à son habitude. Je fermais les yeux, épuisée, nerveusement épuisée. Oubliant presque la question que m'avais posé Solveig. Je les rouvris aussitôt et regarda alors la tasse, je songeais alors un instant avant de tapoter du bout de mes phalanges sur la table de la cuisine.

_ Euh... Oui pourquoi pas.


Je croisais mes jambes. Je détestais ces matins-là, où je devais porter un masque dès le soleil levé, je détestais ces matins où je n'avais pas dormi de la nuit à cause d'une béante blessure au coeur, avide de sentiments, ravageant chaque morceau éreintés de mon coeur. J'aurais préféré me rouler par terre seule, dans mon petit appartement.

Je lui souriais, mais ne parvenais, ou bien peut-être n'avais-je plus envie de faire semblant, je ne savais pas. Je détournais mon regard, me projetant par la fenêtre sous les rayons jaunâtres de l'astre solaire. Je touillai un peu du bout de la cuillère le café que Solveig me donna, créant un petit tourbillon noirâtre. Le café fumait, et une odeur matinale s'en dégageait. Je parcourus la pièce du regard à la recherche du corbeau noir, peut-être était-ce une manière comme une autre de se dérober du regard glacial de Solveig. J'avais peut-être peur qu'il réussisse à déceler la nuit que j'avais passée. Je déposai ma main sur la table, à mi-chemin entre Solveig et moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Jeu 19 Mai - 20:51





Euh... Oui, pourquoi pas.

Sa voix semblait hésitante, lointaine, et nerveuse à la fois. Comme si elle était happée par le souvenir d'une chose particulièrement désagréable. Il devina sans grande peine qu'à cet instant, elle aurait grandement préféré se trouver ailleurs que dans cette cuisine, cet appartement qui n'était pas sien. Solveig en éprouva un curieux pincement au cœur. C'était égoïste, comme réaction, mais c'était là sa nature. Sans un mot, il prit une tasse propre dans le placard, la plaça sur le socle de la machine, puis enclencha cette dernière. Tandis que la tasse se remplissait lentement de café, il scrutait Dawn avec obstination. Le sourire aimable qui animait son visage quelques secondes plus tôt avait disparu. Le mur de glace qui brillait au fond de ses yeux bleus, toujours plus dur et plus froid, était revenu s'interposer entre eux.

La machine à café émit un bip sonore et Solveig retira la tasse du socle, avant de la poser sur la table, devant la jeune femme. Il se rassit en face d'elle, posa sa main à quelques centimètres de la sienne, et l'observa en silence tourner sa cuillère dans son café. Elle se mit alors à scruter le plafond d'un air un peu hagard, comme si elle cherchait quelque chose. Solveig se douta qu'il devait s'agit de son corbeau, car autrement, il n'y avait strictement rien à voir au plafond. Mais pire encore, il avait compris qu'au fond, elle se fichait bien de ce volatile. Elle cherchait simplement à fuir son regard, ce qui lui arracha une moue fort contrariée.

Apparemment... Je ne suis pas le seul à avoir passé une nuit... agitée.

Murmura-t-il d'une voix détachée, derrière laquelle on sentait poindre sa froideur naturelle.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Jeu 19 Mai - 21:43

Alors que je portais une attention particulière à éviter le regard de Solveig, je sentais sur moi son regard, comme quelque chose, un poids. J'aurais voulu pouvoir moi aussi me plonger dans ses yeux bleus, escalader ce mur qu'il avait instauré a certains moments de la soirée de la veille. Alors qu'il s'afférait encore à me servir un café et qu'à chacun de ses mouvements j'avais envie de l'observer. Je finis par fermer les yeux pour maintenir en moi ses sentiments qui grondaient et ne demandaient qu'à sortir de mon être abîmé. Je savais qu'il ne souriait plus, je le sentais presque vexé, agressif.

La machine gémit pour annoncer son travail accomplit. Elle m'arracha violemment à mon étude du plafond, et mes yeux se retrouvèrent en un instant comme plonger dans les yeux dur de Solveig, ce qui m'arracha la sensation de me cogner à un mur, me paralysant une seconde. Lâchant la cuillère qui tomba sur le rebord de la tasse. Sa main se posa près de la mienne, et mes yeux suivirent son geste. Une moue apparut sur son visage, attirant à nouveaux mes pupilles sur ses traits durcis.

- Apparemment... Je ne suis pas le seul à avoir passé une nuit... agitée.


Je sentais pointer en lui une froideur à laquelle je n'avais pas encore eu l'occasion de me heurter. A ses mots, tous mes muscle se raidirent, ainsi que ma mâchoire,- par réflexe, par peur sans doute aussi-. Mes yeux se plantèrent audacieux, désemparés et vexer aussi dans ceux de l'homme. Je me sentais rougir malgré moi, était-je si mauvaise actrice ?

_ Je... Oui... Non !


Articulais-je à peine. Je ne m'étais pas attendue à ce qu'il attaque aussi durement quelques minutes après être apparue dans la pièce. Je repris mes esprits tentant de recouvrer mes esprits.

_ Parfois, dans une ultime fuite, on se fait rattraper.


Lui annonçais-je, un sourire de soulagement vint se poser sur mes traits, et j'avançai ma main à nouveau près d'elle, encore quelques millimètres et elles se touchaient.

_ Qu'est-ce qui a bien pu te... perturber cette nuit ?


Dis-je à mon tour, des points d'interrogations dans les yeux, à nouveau comme la veille, curieuse je penchais la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Jeu 19 Mai - 22:18





Je... Oui... Non !

Bafouilla-t-elle en rougissant. Elle planta alors son regard fuyant dans celui de Solveig, et ce dernier put alors y lire comme dans un livre ouvert. Audace, mélancolie, anxiété, frustration... Il voyait se dessiner tant de sentiments, tous plus violent les une que les autres, dans les méandres de ces deux prunelles d'émeraude qui le contemplaient fixement... Quelque chose la rongeait de l'intérieur, comme un poison, il en était à présent sûr et certain.

Parfois, dans une ultime fuite, on se fait rattraper.

Solveig tiqua. Il n'y avait donc pas que son regard qu'elle fuyait ainsi... Mais de quoi pouvait-il bien s'agir ? Quel lourd passé tentait-elle de semer derrière-elle... Apparemment, ses tentatives demeuraient infructueuses. Elle était encore hantée par de noirs souvenirs, que Solveig brûlait maintenant de découvrir. Elle avança sa main vers la sienne, d'à peine quelques millimètres. Il s'en fallait de peu pour qu'elles se touchent. L'homme baissa lentement les yeux et regarda la main blanche de la jeune femme, posée presque contre la sienne, à laquelle manquait sa chevalière. Il ne bougea pas d'un poil, ne recherchant plus aucun contact physique. Il se contenta de lever à nouveau les yeux vers Dawn, sans un mot, et de la dévisager d'un air toujours aussi froid et distant.

Qu'est-ce qui a bien pu te... perturber, cette nuit ?

Solveig ne répondit pas, s'enfermant dans un silence presque sépulcral. Il éprouvait alors une immense réticence à lui dire l'étrange vision qu'il avait eue la nuit dernière. Il n'était même plus certain de ce qu'il avait vu, son esprit était confus, embrumé par la cigarette, la fatigue et l'alcool. Peut-être n'était-ce qu'il simple rêve, sans signification... Il ne savait plus. Ou, peut-être, ne voulait-il tout simplement pas se rappeler. Peut-être avait-il peur des sentiments qu'il ignorait encore, mais qu'il devinait tapis au fond de son être, prêts à bondit hors des ténèbres au moment où il s'y attendrait le moins... Allait-il lui dire que ce qu'il avait vu la nuit passée, c'était elle ? Non, certainement pas.

Je pourrais te poser la même question.

Répondit-il froidement, sortant brusquement de son mutisme et dardant toujours son interlocutrice intriguée de ses prunelles de glace. Il lui semblait à cet instant qu'il s'éloignait lentement d'elle...

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »


Dernière édition par Solveig E. Nachtfalter le Sam 21 Mai - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Jeu 19 Mai - 22:53

Solveig demeurait muet, un mutisme froid, et distant qui d'abord m'inquiétait, je plissai les yeux. Je ramenai la main que j'avais déposée près de lui, sur la table, sur les rebords de ma tasse. Je me rendis compte que le sentiment qui m'habitait, et qui était à présent en train d'enflammer les lambeaux d'un coeur écorché était la colère. Oui, j'étais furieuse de ses réactions, de ce mur qu'il avait instauré entre nous. J'aurais voulu éclater sur le sol la tasse à laquelle j'avais fini par m'agripper, et puis partir en furie. J'aurais alors pu enfourcher Tryptik, partir, tout le jour, et en revenir épuisés qu'à la fin de la nuit.

Mais je n'en fis rien, je me redressais sur la chaise, sachant mes yeux qui lançaient des éclairs, il était à présent devenu rancunier, froid, abrasif. Comme si l'espace d'un instant Solveig avait appartenu à la race de ses chasseurs en costumes. A cet instant j'avais l'impression de ressemble à ses poules qui s'ébouriffaient pour un simple prétexte. Inconsciemment j'avais relevé le menton et consolider le mur que Solveig avait fait apparaitre entre nous.

- Je pourrais te poser la même question.


J'inspirai de manière agacée, je me demandais si un combat muet n'était pas en train de s'instaurer dans la cuisine de l'appartement dans lequel j'avais dormi. Il avait été d'une brusquerie certaine en disant ça. Je pris de l'aplomb sur mon siège et me pencha en avant de la même manière qu'au restaurant la veille. Avec la différence que cela n'avait plus rien d'un jeu, il avait peut-être réussi à me toucher un peu trop.

Mes yeux lançaient des éclairs, et je me sentais emportée par une rage certaine. Je m'étais appuyé sur la table, et y avait déplié mes poings et basculant mon buste vers la table en direction de ce que je considérais l'espace d'un instant mon ennemi.

_ Ce n’est pas un jeu cette fois-ci, Solveig!


Dis-je menaçante, agressive. Et brusque. Me redressant sur ma chaise. Remettant une mèche derrière mon oreille, ne lâchant plus l’homme du regard, comme un chien serait prêt à mordre la première personne qui s’avérerait l’approcher d’un peu trop près.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Jeu 19 Mai - 23:23





Dawn avait poussé un soupir agacé, le menton fièrement relevé, et ses yeux verts lançaient des éclairs. De toute évidence, il l'avait profondément vexée, voire blessée. Mais, étrangement, il n'en éprouvait alors aucun remord. Il se laissait lentement envahir, lui aussi, par un sentiment de haine qui montait en lui comme s'enflamme la poudre d'un canon. Elle se redressa sur sa chaise, les poings posés sur la table, le buste en avant, prête à lui cracher son venin à la figure.

Ce n'est pas un jeu cette fois-ci, Solveig !

Lança-t-elle d'une voix agressive, dans laquelle on sentait poindre une menace certaine. Les yeux bleus de l'homme se détachèrent momentanément de la jeune femme, et se posèrent par hasard – ou peut-être pas tant que ça, en fait – sur le présentoir en bois, où étaient accrochés les couteaux de cuisine, sur le buffet. Après tout... Il avait bien réussi à tuer son père sans le moindre état d'âme... Quels regrets pourrait-il bien avoir envers une inconnue... Il n'avait plus rien d'humain, lorsque la rage s'emparait de lui, lancée comme un cheval au galop, frappant comme la foudre, fatale et incoercible.

Ses yeux de glace se plantèrent à nouveau dans ceux de son interlocutrice, brûlant de rancœur. Il se leva brusquement et balaya du bras tout ce qui se trouvait sur la table. Tasses et cuillères volèrent en éclat sur le carrelage avec un grand fracas, répandant leur contenu un peu partout. Puis il poussa ensuite violemment la table sur le côté, de manière à éliminer tout obstacle entre Dawn et lui. Il n'avait pas lâché son regard, les poings serrés. De plus en plus dur. De plus en plus cruel. Il semblait que rien désormais ne pourrait plus contenir la rage qui était sur le point d'éclater en lui.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »


Dernière édition par Solveig E. Nachtfalter le Sam 21 Mai - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Sam 21 Mai - 1:43

Solveig se durcissait autant que les secondes filaient. Ses yeux se détachèrent des miens, me faisant céder à ce sentiment destructeur qui s'emparait de moi. Je serrai violemment les mâchoires comme pour me contenir tant bien que mal. Je suivis des yeux le regard de l'homme, qui c'était posé sur une porte couteau. Je ne fis pas le rapprochement, me sentant m'enflammer, m'éprendre d'un sentiment sans nom qui me portait toujours plus loin dans la provocation haineuse qui c'était saisi de moi.

Je sentais en moi pourtant quelque chose qui me retenait. Les yeux froids, dur et agressifs de Solveig c'était violemment accroché au miens. Brusquement il se leva et d'un geste haineux il fit voler tout ce qui avait le malheur de se trouver sur le passage de son geste. D'un geste qui ressemblait beaucoup à un réflexe je ramenai sur mon visage mes bras et mes jambes, laissant momentané s'échapper un cri surpris et apeuré. Le bruit strident des cuillères s'éclatant sur le sol, des tasses qui volaient en éclat, et le bruit de la solution aqueuse qui se déversait lentement sur le sol, ce ramassis de bruit entremêlés et agglutinés sonnait le glas d'un combat.

Puis d'un geste ravageur il fit voler la table sur le côté. Stupéfaite, j'observais un instant le résultat de ses gestes doués d'une violence qui m'avait rarement été donné de voir. Machinalement, brusquement même, je me levais, faisant tomber la chaise à la renverse, elle aussi s'effondra dans un fracas qui ajoutait encore une tension encore un peu plus pesante à la scène.

N'hésitant pas à marcher sur les débris de verres je m'approchais de l'homme, nos regards violents et agressifs s'attrapaient, s'emmêlaient, s'échappaient. Je lui en voulais d'avoir fait disparaitre dans quelques débris de verres et de tâches de café un conte de fée dont pour une fois j'étais reine, et il était mon roi... Mes pieds c'étaient ouverts sur les débris de verres et une trainée rouge se répandait à chacun de mes pas. Je sentais mon regard se noyer dans un tourbillon de larme que je ne pouvais plus retenir, j'avais été trompé encore une fois par un prédateur en vêtement de ville et aux allures de Gentleman. Je m'approchai de lui et sans me stopper sur ma trajectoire je posai mes mains sur son torse et poussa de la plus forte manière possible hurlant à travers la pièce a pleine voix des insultes à son intention.

Mon masque c'était brisé sur le sol de la même manière qu'il avait balayé les tasses sur le sol, et j'avais déchainé les démons qui m'habitaient et qui venait d'exploser en moi envoyant valser les débris chimériques de mon coeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Sam 21 Mai - 16:26





Dawn s'était recroquevillée sur sa chaise, au son des éclats de verre et de porcelaine qui retentirent dans toute la pièce, laissant échapper un cri de surprise et d'effroi. Puis elle se redressa lentement, son étonnement laissant place à un sentiment en tout point semblable à celui qui avait envahi Solveig quelques minutes plus tôt. Elle se leva d'un bond et envoya valser sa chaise derrière elle avec une violence certaine, puis s'approcha de l'homme. Leurs regards, tous deux brûlants de rage, s'entremêlaient dans un chaos de violence et de rancœur, comme aimantés l'un à l'autre par une force invisible. Mais les yeux de la jeune femme s'étaient lentement brouillés de larmes amères, qu'elle semblait retenir depuis longtemps. Elle avait laissé tomber le voile d'indifférence qui recouvrait son visage depuis toutes ces années, comme une seconde peau. Tout comme Solveig, elle montrait enfin son vrai visage. En cette pâle matinée de mai, les masques étaient enfin tombés, et le ballet macabre de leurs sentiments mis à nu pouvait enfin commencer...

Elle s'approcha de lui, posa ses deux mains sur son torse et, sans le moindre préavis, le poussa violemment en arrière, en hurlant comme une possédée. Solveig fur projeté contre le plan de travail, auquel il se rattrapa, renversant au passage le porte-couteaux. Il ne comprit pas un mot de ce qu'elle lui hurlait, et à vrai dire il s'en fichait, bien qu'il en devine aisément le sens. Cela ne faisait qu'attiser la colère sourde qui s'élevait en lui, tel un serpent qui se dresse, prêt à frapper sa proie d'une morsure fatale.

Il empoigna l'un des couteaux qu'il avait bousculés et se jeta sur la jeune femme avec un hurlement presque bestial. Il lui empoigna un bras, la plaqua violemment contre le plan de travail et colla la lame du couteau de cuisine contre sa gorge frêle. Il lui sembla alors remonter le passé. De nombreuses années plus tôt, il avait tué son père avec une arme semblable, sans le moindre remord. Il l'avait criblé de coups jusqu'à ce qu'il en meure, complètement sourd à ses cris de douleur.

Solveig approcha lentement son visage de celui de Dawn, ses yeux bleus plongés dans les siens. Toute humanité avait disparu de son regard, il ne demeurait plus que ce mur infiniment glacé, infranchissable, aussi tranchant que la lame avec laquelle il menaçait la jeune femme.

Il y a si longtemps que je n'ai égorgé personne...

Murmura-t-il d'une voix détachée, acerbe. Le noir serpent s'était dressé, ondulant avec cruauté devant sa proie, prêt à cracher son venin. Et il semblait désormais que plus rien ne pourrait l'arrêter...

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Sam 21 Mai - 20:16

L'homme qui m'était devenu inconnu, si loin de tout ce qu'il avait été, je me demandais encore pourquoi ce combat avait commencé. Dans un dernier fracas Solveig fit tomber plusieurs couteaux du présentoir, qui lui-même se renversa. Il s'empara d'un couteau et se jeta de manière animal sur moi, hurlant, un cri que -je le sentais- venait du fin fond de ses tripes et qui était là, tapis en lui depuis un certain tant déjà.

Je n'eus pas le temps de réagir, et ne réalisa qu'une seconde plus tard ce que Solveig faisait. Il m'avait empoigné un bras, et m'avais coincé contre le plan de table. Je m'étais penché en arrière au possible et je sentais les rebords anguleux du meuble cognés dans ma colonne vertébrale. L'emprise cru de Solveig me faisaient mal, je sentais le rebord de la lame éguisée contre ma gorge, j'osai à peine respirer.

Le contact abrupt de la lame me faisait terriblement peur, me pressait les tripes, et mon coeur s'emballait violemment. Il approcha son visage du mien avec une lenteur mesurée, m'obligeant à plongé mes yeux dans les siens. Il ne demeurait rien d'humain en lui, puis susurra quelques mots qui jetèrent une grande tension dans la pièce, bien plus forte qu'elle ne l'était déjà.

- Il y a si longtemps que je n'ai égorgé personne...


Mes yeux s'agrandirent sous l'effet de surprise, je venais de comprendre tout ce qu'il avait fuit. Mon coeur s'emballa encore un peu plus, et les larmes que je ne comptais plus, elles aussi venaient de se paralyser. La peur avait englouti tout mon être. Je murmurais quelques supplications presque inaudibles, je savais pourtant qu'il les avait entendus. Trop effrayé, et abîmée pour savoir si il serait capable d'aller jusqu'au bout, je frappai violemment avec mon pied dans le genou boiteux de Solveig, et profita d'une seconde d'inattention pour repousser en arrière sa masse qui exerçait une emprise totale sur moi.

Sans attendre je m’enfuis dans la chambre où j’avais laissé mon sac. Les pieds en sang je glissai sur le sol, sans attendre je me relevais et m’enfuis dans la chambre. A la hâte je sortis l’arme de mon sac, l’empoignât, la chargea et me dirigea vers la cuisine. Tremblante et en larmes j’apparus dans la pièce. Levant le bras, pointant le revolver sur Solveig.

_ Pourquoi... Tu... fais ça?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Sam 21 Mai - 21:02





Elle avait peur. Réellement peur. Il pouvait le voir dans ses grands yeux verts affolés qui le dévisageaient avec désespoir. Elle murmura quelque chose, qu'il n'écouta même pas mais qu'il devinait. Elle le suppliait. Elle le suppliait de ne pas la tuer, d'épargner sa vie si chétive, comme bon nombre de gens l'avaient fait avant elle sous la menace de Solveig... Mais il n'en avait jamais écouté aucun. Il les avait tous tués sans le moindre état d'âme. Qu'adviendra-t-il avec Dawn ? Il n'en savait alors rien lui-même. Il y avait dans son regard apeuré quelque chose d'une douceur fade et amère, qui lui rappelait son enfance. Sa mère. Dawn le regardait exactement comme sa mère regardait jadis son père. Ce père qui l'insultait, la battait, et avait fini par la tuer... Le regard de Solveig se fit soudain moins dur, et il sembla que le mur de glace s'était effondré, l'espace d'une seconde.

Mais il n'eut même pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait, que Dawn lui asséna un violent coup de pied dans le genou gauche. Ce dernier émit un craquement assourdissant, et l'homme poussa un hurlement déchirant, avant de s'effondrer sur le carrelage souillé. Les morceaux de verre et de porcelaine qui le jonchaient lui transperçaient la peau, mais il s'en fichait. Il ne ressentait plus rien. Rien d'autre qu'une insoutenable douleur qui lui labourait la jambe de part en part et semblait se propager dans tout son être comme un poison.

Il s'accrocha au rebord du plan de travail pour tenter de se relever, une main plaquée contre sa jambe meurtrie, mais il s'effondra à nouveau, incapable de bouger plus. Il entendit Dawn s'enfuir dans un bruit lointain, ses pas résonnaient dans le couloir. Sa vue se troublait lentement, la douleur l'aveuglait. La jeune femme reparut quelques secondes plus tard, pointant vers lui quelque chose qui ressemblait à un revolver.

Pourquoi... Tu... Fais ça ?

Demanda-t-elle d'une voix tremblante, entrecoupée de sanglots. Le souffle court, Solveig appuya sa tête contre le plan de travail, ses deux mains dégoulinant de sang serrées sur son genou gauche, et leva les yeux vers elle. Il n'y avait plus la moindre trace de cruauté au fond de ses yeux bleus, plus rien d'autre que la douleur. Il ressemblait à nouveau au petit garçon chétif qu'il était avant, qui dévisageait son père d'un regard semblable, le suppliant de ne pas lui faire de mal.

Allez, vas-y... Tire.

Murmura-t-il d'une voix rauque, à peine audible.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Sam 21 Mai - 21:55

J'avais perçut le violent cri qu'avait émis Solveig. Je l'avais entendu s'effondrer, lui, ce building de Manhattan aussi puissant que les hommes qui pouvaient les diriger. Ce colosse inhumain. J'étais entrée dans la pièce, et cette vision de Solveig blessé m'atteint bien plus que les souvenirs glacés de ses yeux ou de cette lame qui aurait pu me transpercer la gorge, m'ouvrir comme on ouvre le ventre des cochons, cette lame qui aurait pu me saigner, et lui qui n'aurait pas eu un seul état d'âme. Je sentais mon coeur cogné. Je n'avais pas le courage de l'assassiner et il le savait.

Il était adossé au plan de travail, anéanti par la douleur, je savais que j'aurais pu le tuer, l'assassiner sans éprouver aucun sentiment, ou bien le menacer encore un peu. Mais je n'avais pas la force de poursuivre ce combat. La tête adossée contre le plan de travail, ses mains pleines de sang, ses yeux remplis de douleur, je sentais qu'il n'était plus ce même être violent qu'il avait été quelques secondes plus tôt. Au fond de moi, quelque chose me disait de fuir, loin. Mais je ne pouvais pas, je n'y arrivais pas. Les masques c'étaient effondrés, et je laisserai le mien parmi ses bouts de verre qui jonchait le sol. Il c'était effondré sur les lattes de ce plancher, et c'est là qu'il resterait à jamais.

- Allez, vas-y... Tire.

Murmura-t-il d'une voix à peine audible, sans doute coupé par la violente douleur qui semblait l'empoigner de part en part. Je tremblais. Mes yeux redevinrent engloutis par les larmes. Je m'approchai un peu de lui, baissant le bras qui tenait l'arme. A mi-chemin entre lui et moi je m'arrêtais, observant une fois encore Solveig. Je me mordis la lèvre. Observant la pièce abîmée. Les débris qui jonchaient le sol, la table qui était renversée. Le sang, qui tachait la pièce. Je baissai alors mes yeux sur mes mains, qui étaient immaculés de sang séché. Puis mes pieds, j'y sentais le verre qui y était entré, sans bouger les jambes je me retournais contemplant le parcours que j'avais fait dans la pièce, les empreintes définies, et les plus flous.

La pièce était retombée dans un silence qui semblait presque reposant. Je me retournais vers lui. Je l'observais à la manière dont une enfant pourrait regarder son camarade, tout deux sachant qu'ils venaient de commettre une erreur. Ça aurait pu rester presque pacifique, une guerre froide, mais les limites avaient été sautée à pieds joints.

Je fis de nouveau quelques pas vers Solveig, arrivant à son niveau. Je restais quelques secondes debout, l'observant au sol. Et tout en douceur je m'agenouillai près de lui, sous moi quelques bouts de verres m'étriquaient la peau. J'avançais ma main sur la sienne qui était posée sur son genou meurtris, et la serra sans un mot. Mon regard se détacha alors de ma main serrant la sienne pour me plonger dans les yeux souffrants de Solveig.

Je ramenais alors sa main vers moi. J’ouvris ses doigts un à un, observais alors le sang qui y avait coagulé à certains endroits. J’effleurais du bout des doigts la paume de sa main. Je mis derrière mon oreille une mèche qui était venu devant mes yeux. Je constatai alors un petit bout de verre dans sa main qui c’était niché dans une plaie. Je jetai alors un regard à Solveig, et n’osant pas briser le silence, j’attrapais entre mes doigts le morceau qui dépassait. Je retirai lentement le débris, serrant ma main dans la sienne pour qu’il ne la retire pas au moment où j’enlevais alors le morceau rouge qui avait constitué la tasse qu’il m’avait tendu avant que le combat n’est eu lieu. Une fois le morceau sortit je le considérai une seconde entre mes doigts, le lâchant alors et le laissant tombé sur le sol.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Sam 21 Mai - 22:57





Dawn s'était lentement approchée de lui, des larmes plein les yeux. Il pensa alors qu'elle allait tirer. Après tout, il ne méritait que cela. Mais elle se contenta de baisser son arme, en tremblant. Elle s'arrêta à mi-chemin, se mordant la lèvre avec anxiété. Elle jeta un regard circulaire à la pièce. Un véritable champ de ruines, couvert de sang, de débris de tasses et de café. Un silence de mort s'était interposé au milieu du combat, comme le calme retombe après une violente tempête. Ils se regardaient tous deux d'un air un peu perplexe, comme s'ils ne savaient ni l'un ni l'autre que penser de tout ce qui venait de se passer. Solveig ne savait même plus pourquoi il s'était ainsi énervé. C'était tellement stupide... Il s'étonnait d'être encore en vie.

Dawn s'agenouilla près de lui, avança une main qu'elle posa avec douceur sur la sienne, et se plongea à nouveau dans le bleu profond de ses yeux pleins de souffrance. Il ouvrit la bouche pour parler, mais se ravisa et la referma sans dire un mot. Au fond, il n'avait pas envie de briser ce silence qui marquait en quelque sorte la fin des hostilités. Pour la première fois depuis longtemps, il éprouvait de la culpabilité. Que se serait-il passé, si elle n'avait pas réussi à s'échapper... Elle serait morte égorgée, sans doute. A cette pensée, Solveig laissa échapper un faible gémissement. Il ne savait trop si c'était la douleur physique ou morale qui le rongeait le plus à cet instant. Il avait déjà tué tant de gens... Il était en train de devenir comme son père... Un véritable monstre.

Dawn prit délicatement la main couverte de sang de l'homme dans la sienne, l'ouvrit et la contempla un instant. Elle attrapa alors un morceau de porcelaine qui s'était logé dans une plaie et l'en retira. Solveig se redressa tant bien que mal, grimaçant de douleur et attira brusquement la jeune femme vers lui. Il la serra dans ses bras sans un mot, la gorgée nouée par les remords. Elle aurait du le tuer. Comment pouvait-il encore mériter sa place en ce bas monde, après tout le mal qu'il avait fait... Mais malgré cela, Dawn ne semblait pas lui en vouloir, et cette pensée lui réchauffa doucement le cœur. Il resserra encore plus son étreinte, essayant de contenir les larmes amères qui lui montaient aux yeux.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Dim 22 Mai - 0:08

Tandis que je me plongeais dans des songes qui n'avaient ni queue ni têtes, j'étais tellement perturbée par tout ça, ces contacts violents, abrupts, ses regards impénétrables, et particulièrement dur, à chaque fois que je m'y étais plongé cherchant un peu de réconfort à ma peur, et mon désespoir je n'y avais trouvé qu'un coin anguleux dans lequel me cogné, une poutre qui me tombait sur la tête.

Le calme était revenu, dans cette pièce aux allures de studio de cinéma. Il ouvrit la bouche et la referma dans la même minute, je ne relevais pas, je n'interrogeais pas, je me contentais de baisser les yeux sur sa main. Je ne savais pas vraiment ce que nous allions devenir. Un gémissement s'échappa alors de lui, nous qui nous étions plongé dans un mutisme total. Je ne savais pas si c'était à cause de la douleur ou non, douleur physique ou morale ? Je ne savais pas et je ne voulais pas savoir, j'avais déjà essayé et la seule chose que je savais c'était que son passé était suffisamment lourd pour détruire une pièce.

Le calme était revenu, et je me demandais si après la guerre, les nuits de Waterloo ressemblaient à ça, si les champs qu'éclairait la lune avaient quelques points communs avec le chantier dans lequel se trouvait l'habitation de Solveig.

Alors que je m'étais enfoncée dans le plus profond mutisme que j'eus connu, dans des songes et des regrets qui m'habitais je sentis une attraction de mon corps sur celui de Solveig, ne réalisant d'abord pas je me crispai, ignorant si il c'était emparé ou non de nouveau d'une arme. Chaque parcelle de mes nerfs était tendue, ma poitrine avait cessé de se soulever pour la simple raison que je ne respirai plus, attendant la fin. La fin de ma vie. Les nerfs encore embrouillé je finis par me rendre compte qu'il ne s'agissait pas d'un geste qui déclenchera un nouveau combat. Il resserra un peu plus son étreinte. Ma main gauche glissa dans son dos, tandis que l'autre agrippa sa nuque et je pressai alors Solveig contre moi encore un peu plus. Cela valait bien plus que des mots, et je ne savais toujours pas ce que nous deviendrons mais je savais déjà qui nous ne nous arrêterions pas là, se laissant chacun sur le bord de la route, partant chacun de son côté, avant de se jeter un dernier regard empreint de haine, ou de regrets.

Je m'écartais de lui, un instant, je me plongeais dans ses yeux bleus qui semblaient aux bords des larmes. Je me relevais frêlement et attrapa doucement ses mains, l'aidant à se relever.

_ Je me suis lassé de cet endroit

Dis-je en souriant faisant référence à la soirée d'hier et aux mots qu'il avait prononcés avant de rentrer dans le taxi aux lumières blafardes. Lorsque nous étions tout deux debout, je posai son bras sur mon épaule opposée de manière à ce qu'il puisse prendre appuie sur moi. Passant ma main libre dans son dos comme pour le maintenir. Nous arrivâmes dans le salon qui lui n'avait subi presque aucun dégât hormis les traces de sang que j'avais laissées en fuyant dans sa chambre. Au milieu du couloir il y avait une longue trainée de sang, c'était là l'endroit où j'avais glissé, je m'attardais un instant sur cette image, sans cesser d'avancer, puis je regardais Solveig et sourit. Une fois qu'il fut assis je me mis à côté de lui, à mon tour épuisée par cette matinée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig E. Nachtfalter

avatar

Masculin Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Dim 22 Mai - 0:46





Dawn s'écarta doucement de lui, et Solveig sursauta. Il ne voulait pas la lâcher. Il aurait aimé que cette étreinte dure encore, pour s'assurer qu'il ne rêvait pas, qu'elle était bien vivante, qu'elle ne lui en voulait pas... Elle le regarda un instant, puis se releva et attrapa à nouveau sa main. Solveig s'agrippa au rebord du plan de travail, se hissant comme il le pouvait sur sa jambe valide.

Je me suis lassé de cet endroit.

Dit-elle avec un sourire taquin. Il éclata de rire au souvenir de cette même phrase qu'il avait prononcée la veille, avant de sortir du restaurant. Dawn passa alors un bras dans son dos pour l'aider à marcher. Ils se dirigèrent vers le salon et Solveig, chancelant à chaque pas, s'effondra sur le canapé avec une grimace de douleur. La jeune femme vint s'asseoir à côté de lui. Ils demeurèrent silencieux, se jetant des regards en coin de temps à autre. Solveig allongea sa jambe meurtrie sur le canapé et se massa doucement le genou, enchaînant les grimaces de douleur. Il craignait de ne pouvoir jamais se remettre vraiment de cette blessure-ci. Il lui avait déjà fallu tant de temps pour pouvoir à nouveau se déplacer à peu près normalement. A présent, il n'était pas prêt de se séparer de sa canne, il était destiné à garder une démarche de canard boiteux pour le restant de ses jours. Il jeta un nouveau regard en coin à Dawn.

Tu sais, si tu veux partir, tu peux... Je... Je vais me débrouiller. Je suppose que tu as des choses à faire.

Murmura-t-il avec un sourire aimable. Il était triste à l'idée de devoir la quitter, mais après tout, elle lui avait déjà accordé toute sa matinée, il ne pouvait en demander plus. Il baissa à nouveaux les yeux sur son genou et poussa un profond soupir.

_________________

WHEN THE TRUTH IS FOUND TO BE LIES, AND ALL THE JOY WITHIN YOU DIES
SOLVEIG ELIAS NACHTFALTER


    « Here I opened wide the door; darkness there, and nothing more. Deep into that darkness peering, long I stood there wondering, fearing, doubting, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn. Heather

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 02/05/2011

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   Dim 22 Mai - 1:34

Entendre son rire me réchauffa un peu le corps et le cœur. Nous nous dirigeâmes vers le salon, Solveig de démontrais pas sa douleur. Le silence régnait sur la pièce. L’homme se massa longuement la jambe et sur mes traits se posèrent une grimace de regrets, et de gêne. Lui aussi enchainait les grimaces, la différence entre nous étais que les siennes était dû a la douleur physique.

– Tu sais, si tu veux partir, tu peux... Je... Je vais me débrouiller. Je suppose que tu as des choses à faire.


Se mit-il à murmurer doucement, un air faussement convaincu sur le visage. Il poussa un soupir. Je pinçais mes lèvres, réfléchis à sa phrase, j’aurais aimé rester toute la journée dans la chaleur de ses bras comme dans la cuisine un peu plus tôt.

Je soupirai à mon tour et me leva, j’arrangeais rapidement mes cheveux, me mit face à lui et lui sourit. Je filai alors dans la cuisine, m’arrêtant une nouvelle fois stupéfaite par le spectacle désastreux qui s’offrait à elle dans la cuisine. Je serpentais parmi les débris de verre, je me dirigeais vers le revolver posé au sol, puis je m’arrêtai une seconde près du comptoir où j’avais faillit me faire égorgée. Sans un dernier regard je sortis rapidement de la pièce et fila dans la chambre de Solveig cherché mon sac. J’y mis alors l’arme à l’intérieur et revint dans le salon, les pieds trop abîmés pour pouvoir enfiler mes escarpins.

J’attrapais une cigarette la pinça de mes lèvres et revint dans le salon.

_ Je… Bonne journée Solveig.

Je m’approchai de lui, m’agenouilla à son niveau, plongea mes yeux dans les siens et embrassa Solveig timidement, sans attendre je me retournais vers la porte, ouvrit le verrou, et jeta un dernier regard à la pièce, et à Solveig, sortit de l’appartement. Et alluma ma cigarette, j’inspirai et traversa en courant la pièce.




PS: Topic suivant:

X. [Pv Solveig]


(pas encore eu le temps de trouver un titre )


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devil In Disguise ♣ Solveig & Dawn.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» (F) NINA DOBREV ? « the devil in disguise. »
» STAFF — they are the devil in disguise.
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
American Horse Ranch :: Human Part :: Les Appartements de l'Ours :: *Appartement n°5 | Solveig E. Nachtfalter*-
Sauter vers: