American Horse Ranch

American Horse Ranch - Forum RPG humain/equin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lune Royale

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Jeu 27 Oct - 14:10

Depuis le matin, elle monte. Elle te cherche, toi, Sunny Diamond, le seul, l'unique. Elle a, en fait, retrouvé ta trace grâce à ton odeur, peu changée. Elle a laissé des marques de sa propre odeur de jument sans troupeau pour que tu la trouves. Car elle a changé. Mais elle sait que tu la chercheras. Car elle sait qu'à t'émoustiller plusieurs jours durant, tu finiras par la chercher, cette femelle sur ta route. Alors depuis le matin elle gravit en hennissant la montagne. Elle espére au moins te voir, de là-haut. Elle espére te localiser. Car si tu ne venais pas à elle, elle irait à toi. Elle veut savoir. Elle se demande si tu la reconnaîtrais encore. Car elle a changé. Mais elle n'a rien demandé à personne, jamais! Elle veut donc retrouver son calme et sa sérénité d'antan, à tes côtés. Elle espère de tout son coeur que, lorsque tu as promis de veiller sur elle sans lui arracher sa liberté, tu ne lui mentais pas. Elle vient reprendre sa place à tes côtés. Et elle ne te laissera pas la repousser. Elle a de vrais atouts de jument, désormais. Elle est devenue bien plus belle qu'avant. Et, grâce à Aramis, elle sait que tu auras un faible pour elle. Après tout, n'est-elle pas semblable à ta précieuse Upsilon? Elle s'effacera, devant elle, si tu lui ordronnes. Mais c'est elle qui devrait être ta jument de tête. Mais tu l'as laissée partir, sans faire attention à elle. T'es-tu demandé ce qui a pu lui arriver? Mais, maintenant qu'elle est de retour, elle veut oublier. Elle veut juste que tu saches pourquoi tu l'as perdue. Après, elle sera de nouveau tienne, sans réserve. Tu en feras ce que tu voudras. Elle est à toi, Sunny Diamond. D'ailleurs, elle est arrivée au sommet. Elle se tient imobile, splendide. Elle t'attend, maître de son coeur.

_________________
La nuit j'apparais pour me fondre dans la masse le jour...


Dernière édition par Lune Royale le Jeu 27 Oct - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny Diamond
Esprit Libre
Esprit Libre
avatar

Féminin Taureau Nombre de messages : 771
Age : 24
Date d'inscription : 02/08/2010

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Jeu 27 Oct - 18:26

Sunny Diamond avait emmené son troupeau sur la montagne à la fin de l'été. C'était la période où l'herbe des hauteurs était la meilleure et la plus nourrissante pour se parer à l'hiver et se préparer à la pénurie. Il avait humé dans l'air que l'été se prolongerait jusqu'à la fin du moins de septembre, c'est pourquoi il garda ses juments rassemblées ici un peu plus longtemps que d'habitude. Il les laissa ainsi profiter des derniers brins d'herbe grasse et des derniers cieux dégagés étincelants d'étoiles. Mais cette nuit là fut vraiment trop fraîche, il envisagea de redescendre dans la vallée. Tout le monde avait bien profité, il fallait à présent se protéger du froid pour survivre à l'hiver naissant. Les poils de chaque jument et de chaque poulain s'étaient épaissis à vue d'oeil, mais bientôt ils ne seront plus suffisants pour assurer la chaleur nécessaire au corps. Pour la nuit, il fit redescendre quelques juments sur un flanc rocailleux de la montagne, où il y avait moins à manger mais où les murailles de roches et les quelques grottes abritaient fort bien du vent glacial de la nuit. Cependant certaines d'entre elles, les moins frileuses, préférèrent rester en haut pour continuer à se nourrir. Ces juments là étaient celles qui avaient toujours vécu dans de rudes conditions climatiques, celles que la nature avait dotées de la plus grande résistance au froid. Sunny savait tout cela, il reconnaissait les juments plus rustiques que les autres, ainsi il leur permit de rester en haut pour la nuit, en vertu de la liberté qu'il leur avait promise. Upsilone restait également avec celles-ci, l'étalon doré put donc redescendre tranquille avait la moitié de son troupeau, faisant entièrement confiance à sa jument de tête pour veiller sur les autres pour la nuit. Les juments à l'abri purent donc se reposer en toute quiétude à l'abri des aléas de la météo, et reprendre des forces pour la descente totale de la montagne qui s'effectuerait le lendemain, aux heures les moins froides de la journée.

Sunny, en bon étalon, garda naturellement les sens en alerte toute la nuit. C'est ainsi qu'au petit matin, il sentit une odeur qui l'interpela. Cette odeur était encore faible car lointaine et diluée par le vent, mais il décida d'y rester attentif. Cette odeur ne lui inspirait pas confiance, car elle avait une part d'inconnu pour lui. La matinée avançait et les juments sortirent une à une de l'abri. Alors que l'odeur s'amplifiait encore et toujours... Sunny décréta le danger. Il émit bref souffle rauque, quelques minutes plus tard Upsilone rejoignit l'étalon avec l'ensemble des juments. Le cheval doré rassembla alors tout son harem - de plus en plus conséquent, il avait bien gonflé pendant l'été - avec l'expérience de l'étalon chef. Depuis l'été il avait pris des formes et de la force, il s'était sublimé en puissance. Son autorité n'était ainsi jamais remise en cause, dans la mesure où il respectait la liberté de ses compagnes. Mais en l'occurrence, il les rassembla en formation assez serrée, et il les fit toutes sortir de l'abri, prêtes à fuir. Pourquoi choisir la fuite ? Pourquoi conclure à un danger ?

L'odeur était un mélange incompréhensible pour Sunny. C'était en même temps une irrésistible odeur de jument mêlée à une senteur inquiétante. Il avait déjà senti cette dernière mais s'était empressé de la fuir. Odeur pas forcément déplaisante mais dérangeante, car inconnue : cette odeur là ne faisait pas partie de son monde. Ce n'était pas l'odeur de la nature. C'était celle des hommes, mais ça, il ne pouvait pas le deviner. Il ne s'était jamais approché du ranch, gardant toujours une distance de sécurité pour ne pas sentir cette odeur. Et voilà qu'aujourd'hui, l'odeur venait à lui. Cette senteur forte altérait presque totalement celle de la jument si attirante qui la portait. Mais le vent tourna, et l'odeur s'envola. Sunny n'était pas dupe, il savait que le corps étranger était toujours ici, même s'il ne pouvait plus le sentir. Ce qui augmenta encore son inquiétude. Il prit une mesure radicale, une qu'il n'avait encore jamais pris depuis la reconstitution de son présent troupeau. Mais les circonstances graves l'exigeaient. Il décida de partir en tête en laissant ses juments derrière lui. Upsilone prendrait sa place à l'arrière pour s'assurer que tout le monde suivrait. Le troupeau serait derrière Sunny, à une distance de sécurité suffisante pour que l'étalon doré soit le premier exposé.

Il retrouva l'odeur en haut de la montagne. Il la sentit en premier, il commença donc à grimper. Puis il l'entendit. Il reconnut immédiatement le hennissement. Il ne comprit pas d'ailleurs. Lune Royale avait été reléguée dans son esprit comme une jument qui n'existait plus. Au début du printemps dernier, il avait vu le corps d'une jument isabelle au fond d'un ravin asséché. C'était au moment où il avait perdu les rares juments qu'il avait réussi à s'approprier. Il était seul, étalon quasi-désespéré. Le corps de la jument isabelle était à moitié mangé par les charognards. Il avait l'odeur de la mort, une odeur qui remplace celle de la jument que ce corps avait été. Sunny avait reconnu Lune Royale en ce corps sans vie. Il était difficilement reconnaissable, mais il n'avait connu qu'une jument isabelle à l'époque. Les chevaux sont bien plus philosophes que les humains. Ils reconnaissent l'odeur de la mort comme une fin naturelle et non comme une fatalité. Ils n'éprouvent pas de peine ou de sentiment quelconque devant cette odeur. Elle fait seulement partie de leur vie, et, par sagesse, ils relèguent les êtres sans vie aux choses inexistantes. Naturellement, sans tristesse.

Il était donc impossible que ce hennissement provienne de ce corps. Et pourtant. Un hennissement de Lune Royale, celle qui aurait du être sa jument de tête si elle n'avait pas disparue... dans un corps qui sent l'homme. C'était impossible. Et pourtant. Il ne croyait plus au danger de la situation à présent, ses juments purent donc le suivre de plus près. Mais ce mélange improbable ne lui inspirait pas une totale confiance, il resta donc prudent. Lui qui connaissait tout de son territoire, de ces terres, de la nature, un élément aussi étrange ne pouvait que le rendre méfiant. Au fur et à mesure de son ascension, l'odeur s'amplifiait. Les hennissements aussi. Il était sûr de l'identité de ce hennissement à présent, autant qu'il était certain du danger que représentait l'odeur des hommes.

Et finalement, il la vit. Elle était perchée au sommet, ses longs crins d'un noir de jais flottant dans le vent glacé qui balayait la montagne. Ses poils jaunes épais étincelaient au soleil. Ses formes étaient devenues plus affirmées et plus élégantes encore. Comme Sunny, elle s'était sublimée avec l'âge. Malgré ça, l'étalon doré la reconnut aussitôt. Il n'avait pas connu d'autres juments isabelles qu'elle et Upsilone. Cette dernière était derrière lui, il le savait. Il était à présent certain qu'il s'agissait de Lune Royale. Il n'expliquait toujours pas l'odeur, mais il s'approcha d'elle prudemment. Son esprit la fit directement passer de la case inexistante à la case jument irrésistible. C'est par réflexe qu'il leva haut la tête, l'encolure fièrement arquée. Sa queue ivoire se mit naturellement en panache, les naseaux de l'étalon se dilatèrent. Sa voix se fit basse, douce et rauque.

" - Bonjour Lune Royale. "

Il était heureux de la revoir.

_________________
Sunny Diamond
Spoiler:
 


Nirvana
Spoiler:
 


Elena C. Barkley
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune Royale

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Jeu 27 Oct - 23:33

La femelle entend le bruit d'un troupeau, venant à elle. Humant l'air, elle sent ton odeur. Alors tu étais là, depuis tout ce temps? Alors qu'elle te cherchais, ton troupeau et toi étiez là... Rien ne l'importûne, en fait. Elle est juste heureuse que tu viennes à elle. Levant la tête, elle t'appelle une fois de plus. Elle veut que tu te hâtes. Cela fait tant de temps qu'elle rêve de te revoir, toi, Sunny Diamond, l'étalon qui hante ses nuits! Puis tu apparais. Tout de suite, son regard te met à nu, perçant, presque dérangeant. Elle lance aussi un coup d'oeil peu sympathique à ta favorite, tapie derrière toi. Mais ce qu'elle retint, c'est comme tu es devenu beau. Tu es plus solide, plus gracieux, plus puissant qu'autre fois. Et, lorsque ta voix retentit, elle secoue l'encolure, de plaisir. Oh, tu ne l'as pas oubliée! D'un pas, elle s'avance vers toi. Toi qui hésite, elle qui s'assure pour deux... Que de chemin parcouru! Pourtant, elle est encore plus fragile que naguère. Mais elle te répond, alors que tu te montres sous ton jour habituel, d'une voix douce et que la sagesse rendait étrange.

«Bonjour Sunny Diamond. Je suis surprise que tu ne m'es pas oublié.»

Elle fit un pas de plus vers toi. Les oreilles pointées en avant, elle n'est plus qu'à un pas de toi lorsqu'elle s'arrête. A toi, Chef qu'elle a élu dans son coeur, de faire ce pas qui vous réunira, même si rien ne devait plus être comme avant. Même si naguère elle aurait dû être avec toi à la tête, aujourd'hui elle se contentera de te suivre si seulement tu lui laissais une petite place dans ton coeur.

_________________
La nuit j'apparais pour me fondre dans la masse le jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny Diamond
Esprit Libre
Esprit Libre
avatar

Féminin Taureau Nombre de messages : 771
Age : 24
Date d'inscription : 02/08/2010

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Sam 29 Oct - 1:07

Sunny observait la jument sous toutes les coutures sans retenue. Lentement, il se mit à tournoyer vers elle, supposant qu'elle était ici pour se faire sienne - ou plutôt se refaire. Cette manœuvre d'ordinaire rapide et brutale se fit tout en douceur et en fluidité, il ne voulait en aucun cas la brusquer. Juste savoir si elle était toujours prête à rester à ses côtés... car naturellement, lui la voulait, autant qu'avant si ce n'est plus. Un étalon en puissance n'est jamais satisfait du nombre de juments qu'il a ! Son troupeau gonflait doucement mais sûrement, cependant il restait toujours moins conséquent que celui de son rival, Cloud. L'heure n'était pas encore aux confrontations, et Sunny espérait que ce moment n'arriverait jamais car il fallait le dire, son rival l'impressionnait. Cloud était l'image même de l'étalon puissant et invincible, et malgré les talents de Sunny Diamond, il n'était pas assez fou pour se jeter sur les sabots meurtriers d'un étalon qui avait déjà tué, et peut-être pas qu'une fois. Car Sunny s'en rappelait de Sorrow, s'il l'avait considéré comme un rival, il avait tout de même réussi à lui tenir tête et à imposer un certain panache devant lui. Il ignorait s'il saurait faire preuve d'autant d'insolence devant Cloud, qui l'impressionnait nettement plus... Où était donc passé le jeunot insouciant, capable de tout et doté d'un égo exacerbé qui le rendait vaniteux à souhait ? Il fallait croire que l'expérience de la perte de son menu troupeau du printemps dernier, et la nouvelle vie de chef d'un troupeau conséquent lui avait apporté de la sagesse...

Malgré sa manœuvre, il ne parvint pas à déchiffrer Lune. Il fallait croire que seule la discussion pourrait lui faire entendre ce qu'il voulait savoir - si elle était toujours à lui. Et il avait envie de le savoir très, très vite, car son seul désir était de faire avec elle ce qu'il n'avait pas eu le temps d'accomplir avant sa disparition. Quoique ce n'était plus vraiment la saison... il n'avait jamais cessé de l'aimer, il la voulait tout à lui, comme les autres, comme avant... Il susurra doucement, toujours avec ses souffles graves et rauques.

" - Comment aurais-je pu t'oublier... "

C'est vrai ça, comment ? Bon, à part le fait qu'il l'avait cru morte bien sûr. Elle avait été avec Northern Light le commencement de sa vie d'étalon, ses deux premières juments, ses deux premières amantes... Il avait cru pouvoir construire une famille avec elles deux, mais l'une s'était faite capturer par ces serpents brunâtres qui sifflent dans l'air et entravent le cou... et l'autre... qu'est-ce qui lui était arrivé en fait ?

" - Qu'est-ce qui s'est passé... pour toi ? "

Il espérait que ça justifierait au moins l'odeur, car s'il l'aimait cette jument, il trouvait qu'elle puait un peu plus qu'avant. Il espérait juste que ce n'était pas de sa faute et surtout - sourtout ! - que l'odeur partirait à la longue... et qu'elle ne sentirait plus que son odeur à lui, celle du troupeau ! Troupeau qui se trouvait derrière lui et qui, en l'absence de danger et en voyant l'étalon se décontracter, avait recommencé à s'éparpiller sur les hauteurs de la montagne pour profiter une dernière fois de l'herbe verte et tendre.

_________________
Sunny Diamond
Spoiler:
 


Nirvana
Spoiler:
 


Elena C. Barkley
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune Royale

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Lun 31 Oct - 15:20

Ton regard courant sur sa peau la fait frémir. Elle n'hésite pas non plus à te regarder. Indéchiffrable, elle attend. Elle-même ne le sait pas, elle espère que tu sauras lui donner ses attentes. Mais, lorsque tu entreprends de lui tourner autour, elle reste immobile, comme une statue équine. D'or et de nuit, elle ne bouge plus. Seul le vent joue dans ses crins. Les yeux clos, elle te fait confiance. Comme elle t'a toujours fait confiance, d'ailleurs. Lorsqu'elle entend ta voix, c'est avec fougue qu'elle encense.

«Je suis partie.»

Rien dans sa voix ne tremble. Neutre, elle ne marque pas le moindre sentiment. Tu sais, pour elle rien n'a été facile, mais elle ne se plaind pas. Elle ne s'est jamais plainte. Surtout pas lorsque, face à toi, il faut qu'elle se montre comme une jument forte et fière. Elle ne veut pas mourir noyée dans la masse de ton énorme troupeau. Puis elle incline lentement la tête sur le côté, un air de sagesse flottant vaguement sur ses traits. Touter sa terreur et sa peur restent enfouies en elle. D'une voix calme, comme si tout cela n'a été qu'un rêve fini et loin d'être cauchemardesque, elle te répond. Pendant tout cela, elle ne cille pas, parlant à voix basse pour que seul toi l'entende, pour ne pas te faire défaut face à tes nouvelles femelles. Elle sait que ce n'est pas ta faute, au fond.

«Les Hommes m'ont attrapé. J'ai eu du mal, mais je me suis échappée. C'est tout ce que tu as besoin de savoir.»

Elle aura besoin de temps, pour se dévoiler. Sa voix n'a pas tremblé une seconde. Son regard s'envole lentement vers le troupeau. Elle remarque qu'il y a peu de poulains. N'en as-tu pas eu? Ou alors l'incendie a-t-il décimé ton troupeau?? La question se grave dans son regard sombre, qui glisse jusque dans tes yeux noisettes. Un regard clair, franc. Elle te connait trop. Elle sait que tu la comptes déjà comme tienne. Car c'est ce qu'elle est, quoi qu'il se soit passé.

_________________
La nuit j'apparais pour me fondre dans la masse le jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny Diamond
Esprit Libre
Esprit Libre
avatar

Féminin Taureau Nombre de messages : 771
Age : 24
Date d'inscription : 02/08/2010

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Lun 31 Oct - 22:31

Sunny n'attendait que la réponse de la belle isabelle. Il voulait comprendre ce qui s'était passé, il ne supportait pas qu'il puisse ignorer ce qui se passait sur son territoire à lui, surtout quand cela affectait une jument de son troupeau. Le fait qu'il ne reste pas maître de ces lieux lui était insupportable, il devait comprendre comment et pourquoi une telle chose venait de se produire !

Ainsi, elle était partie. C'était bien maigre comme explication. Pourquoi avait-elle fait une chose pareille ? Les hommes l'ont attrapé ? C'est quoi, un homme ? C'est ça qui sent si mauvais ? Et pourquoi était-elle partie, est-ce qu'elle en avait eu marre de Sunny ? Elle l'avait abandonné volontairement alors ? Ainsi, elle se serait enfuie... parce-qu'elle était prisonnière ? L'homme, c'était un espèce d'étalon dictateur qui pue ? Il ne comprenait rien à ces explications. Ca ne ressemblait vraiment, vraiment pas à des explications d'ailleurs. C'est tout ce qu'il avait besoin de savoir ? Oh non, il lui semblait qu'il devait savoir beaucoup, beaucoup plus que ça. Ne serait-ce que pour évaluer le danger potentiel qui guette son harem ! Comment peut-il rester un maître de famille acceptable s'il ignore ce qui peut s'abattre sur une jument d'un jour à l'autre ? Comment peut-il les protéger décemment ? C'était inconcevable de ne pas en savoir plus. Tout le sens de son rôle s'effondrait s'il n'en apprenait pas davantage. Il était fait pour les protéger jusqu'à la mort, il fallait pour cela qu'il ait toutes les cartes en mains !

" - Non. J'ai besoin d'en savoir plus. Pourquoi es-tu partie ? Tu t'es lassée de moi ? Qui sont ces hommes que tu parais craindre ? Que font-ils aux chevaux à part les imprégner de leur odeur bizarre ? "

Il n'imaginait même pas à quoi ça pouvait ressembler un homme. A un mille-patte géant ? A un rapace ? Son statut exigeait de lui qu'il connaisse ses ennemis. Or il connaissait tous ses prédateurs naturels ainsi que ses rivaux, mais jamais il n'avait rencontré un animal avec une telle odeur. Celle qui s'était déposée sur une de ses juments préférées. Sans cette odeur, elle se serait hissée sans mal au rang de numéro un, au même titre qu'Upsilone. Mais cette odeur de plus en plus nauséabonde pour l'étalon la reléguait au rang de jument appréciée mais qui lui cache des choses, ce qu'il ne saurait supporter. S'il laisse une grande liberté à ses amantes, il exige en revanche d'être au courant des choses importantes. Tant qu'elle ne les aurait pas dévoilé, elle resterait derrière Upsilone et Last Chance, ses deux juments favorites en ce moment - les deux seules qui l'avaient le plus séduit. Certes, Lune avait une allure royale, elle avait une classe et un maintien incomparable, mais tout cela ne pesait pas lourd à côté du manque de confiance dont elle ferait preuve si elle ne lui révélait pas tout. Sunny ne se rendait absolument pas compte qu'elle ai pu souffrir un seul instant, il voulait juste la vérité. Son refus de parler, il ne l'interprétait pas comme il l'aurait du...

_________________
Sunny Diamond
Spoiler:
 


Nirvana
Spoiler:
 


Elena C. Barkley
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune Royale

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Ven 11 Nov - 14:49

Elle voit que tu te poses des questions, et que ne pas savoir te rends fou. Pourtant, elle ne peut se résigner à tout te dire sans que des poignards ne s'enfoncent dans son coeur. Elle t'aime et n'a pas peur de se confier à toi mais elle souffre à l'idée de son passé. Son regard trahi bien sa douleur alors qu'elle le plante dans tes prunelles noisettes dont le regard lui a tant manqué. Tu sais, elle aurait préféré rester à tes côtés. Mais elle te répond, parce qu'elle est incapable de te le refuser. Sa voix est rauque et elle te parle bas, car elle ne veut pas effrayer ton harem.

«Les Hommes sont venus me prendre. Je n'ai pas choisi, et si j'avais pu, je serai restée avec toi. Debouts sur leurs pattes arrières, les Hommes nous passent des cordes et des liens à l'aide de leurs pattes avants aux drôles de sabots avec de bouts de chair qui dépassent. Ils nous obligent à nous plier, à leur obéir, à les suivre... Ils nous font dormir dans des boîtes. On ne peut sortir que lorsqu'ils nous tiennent par la tête. Certains essayent de monter sur le dos des chevaux, pour les faire marcher, trotter, galoper, parader, sauter. Lorsqu'on leur résiste, ils trouvent le moyen de nous faire plier. Tous les moyens sont bons, pour eux. Le seul moyen de leur échapper, c'est de fuir lorsqu'ils ont le dos tourné»

Es-tu content de sa confession? Elle détourne la tête, n'osant pas affronter ton regard alors qu'elle est meurtrie, au fond d'elle-même. Elle fait un pas en s'éloignant de toi, tournant le dos au troupeau, la tête basse, les oreilles couchées contre sa nuque, apeurée. Comme si les évoquer ferait de nouveau surgir les fantômes de son passé encore si proche. Les dents dénudées, elle interdit à quiconque de l'approcher, même toi, sous peine d'un sacré coup de dents. Elle a besoin de reprendre un instant ses esprits, alors que des bribes de souvenirs s'en prennent à elle. Elle t'espère patient et compréhensif, car elle perd le contrôle d'elle-même.

_________________
La nuit j'apparais pour me fondre dans la masse le jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny Diamond
Esprit Libre
Esprit Libre
avatar

Féminin Taureau Nombre de messages : 771
Age : 24
Date d'inscription : 02/08/2010

La Légende de l'Ouest
Statut:
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   Sam 19 Nov - 3:09

Ce n'est que tardivement que Sunny aperçut cette lueur au fond des yeux de sa belle. Une lueur de peur et de douleur qui semblait la hanter jour après jour, qui paraissait l'avoir rongé au plus profond d'elle même, aussi profond que l'odeur s'était ancrée en elle. Il pouvait le sentir, et lorsqu'il s'en rendit compte, l'étalon se tendit comme un arc, comme s'il faisait face à un prédateur, et pour cause : il allait découvrir son prédateur le plus redoutable, et il allait devoir l'entendre de la bouche d'une de ses juments, d'une de celles qu'il aurait du protéger... Il était pendu à ses lèvres comme si sa vie en dépendait - et c'était vrai, toute sa vie d'étalon ne dépendait que de ça.

Il imaginait avec difficultés ce que Lune lui décrivait. Il n'avait jamais rien vu de tel, un animal sur deux pattes pour commencer, et surtout, qui soit capable d'autant d'horreurs... Il ne comprenait pas, si encore c'était pour se nourrir que ces "humains" (c'est bien comme ça qu'on dit ?) faisaient tout ça ! Mais non, c'était pour "parader" (= faire les beaux), sauter les faire se balader dans tous les sens... Sunny ne pouvait concevoir ça, c'était contre nature ce genre de comportement, incompréhensible, inimaginable pour une âme de cheval pur et innocent comme lui. Il aurait tout nié en bloc s'il n'avait pas confiance en cette belle jument si brave, s'il n'avait pas senti l'odeur de l'enfer sur cette jument, s'il n'avait pas vu ces lueurs de souffrance dans ses yeux. Alors, avec toutes les difficultés du monde, il imagina la chose, car sa belle la décrivait si bien, avec tant de détails et d'explications... A cet instant l'idée de l'homme se matérialisa dans son esprit, il comprit la mesure de cette donnée nouvelle, ce qui fut probablement l'un des plus grands chocs de sa vie. C'était aussi marquant pour lui que le comportement de sa mère qui l'avait rejeté à la naissance. Il ne le savait pas encore mais ce comportement contre-nature était aussi le fruit de l'homme. Tout ce qu'il ne comprenait pas, tout ce qui lui semblait impossible, se personnifiait en cette seule et unique race qu'est l'humain, responsable de tous ses malheurs, de toutes ses souffrances comme de celles de Lune Royale et de bien d'autres êtres aussi innocents qu'eux. S'il avait été humain, il aurait hurlé de toutes ses forces et pleuré toutes les larmes de son corps devant tant d'absurdité cruelle et gratuite, mais justement il ne l'était pas, il était un simple étalon avec toute la simplicité et la force de la nature à l'état le plus pur.

Sa réaction fut alors des plus simples, son sang se mit à bouillonner comme jamais, plus encore que devant n'importe quelle jument en chaleur - même la plus attirante qui soit - c'était un bouillonnement puissant, brûlant et destructeur. Tel une colère noire qui le consumerait peu à peu, celle qui lui donnerait la force de vaincre et de détruire, de ratatiner cette race contre-nature. Sa fureur n'était comparable à aucune autre, même à celle, puissante, qu'il pourrait ressentir à l'égard d'un prédateur ou d'un rival - et pourtant, il était prêt à mourir pour triompher de ces deux là. Que serait-il alors prêt à faire pour triompher des hommes, de la pire créature qui soit pour lui ?

Heureusement, en étalon responsable il restait sensé, sans quoi il aurait déjà perdu la tête. Son désir était surtout de réconforter sa belle, qui l'avait éclairé par son courage et sa grandeur. Il s'approcha d'elle et lui frotta doucement les naseaux, signe d'acceptation, de reconnaissance et d'affection. Ainsi il la remerciait et lui manifestait son amour tout en ignorant cette odeur forte et nauséabonde, qu'il mettait désormais sur le compte du diable en personne. Il était tout tendresse avec elle, mais en lui, une idée plus puissante que n'importe quoi se forgeait doucement : il passerait sa vie à combattre ces abominations de la nature, quoiqu'il lui en coûte. Ils avaient eu une de ses plus précieuses juments sans qu'il ne s'en rende compte, et il ne pouvait admettre le fait d'avoir été trompé à ce point. Comment avaient-ils pu lui voler SA jument sous son nez, sans qu'il ne voie rien ? C'était pire qu'un affront, c'était une attaque terrible à son égo d'étalon, à ses sens, à son talent, à sa nature ! Il se jura qu'à présent qu'il savait reconnaître cette odeur, il s'en méfierait plus que la peste, et il la combattra violemment quoiqu'il arrive, pour protéger ses juments et pour que jamais, jamais une telle chose ne se reproduise. Il ne pourrait le supporter. Désormais il protégerait ses amantes envers et contre tout, maintenant qu'il connaissait ses ennemis, il pourrait les combattre.... il était prêt à tuer pour ça, même si le cheval est l'espèce la plus pacifique qui soit. Il ne les laisserait pas faire...

Ses réflexions et ses changements intérieurs profonds ne l'empêchaient pas de rester collé à Lune Royale, tentant de la réconforter au mieux. Il lui murmura à l'oreille, comme on le fait à une amante en détresse :

" - Merci de m'avoir raconté tout ça... et surtout ne craint rien, désormais tu es à mes côtés, et tu le resteras, rien ne pourra plus jamais t'atteindre... "

_________________
Sunny Diamond
Spoiler:
 


Nirvana
Spoiler:
 


Elena C. Barkley
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flash Back. Tu me reconnais? Je ne t'ai pas oublié, jamais!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
American Horse Ranch :: Wild Ranch :: Mountains Of Eagles-
Sauter vers: