American Horse Ranch

American Horse Ranch - Forum RPG humain/equin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas

Aller en bas 
AuteurMessage
Cloud
Grand Chef
Grand Chef
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages : 617
Age : 28
Date d'inscription : 21/06/2006

La Légende de l'Ouest
Statut: Clan Cloud
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas    Sam 14 Mai - 16:17

Après avoir bien surveiller son troupeau pendant la plus grande partie de la journée, il était temps pour notre cher Cloud, de s'éloigner un peu, laissant sa troupe broutait en toute tranquillité. Ceci dit, il restait dans les parages si jamais un prédateur osait s'approcher de ses congénères. Il avait beau être éloigné, mais il était rapide et surtout très minutieux. Il prenait depuis peu de temps son rôle très à coeur, car il avait de plus en plus de juments dans son troupeau et les saisons des chaleurs approchant, il allait enfin pouvoir avoir des descendants. Mais il ne se précipitait pas car c'était le coup de perdre ses juments. Il s'éloignait donc de son troupeau pour aller paturé plus loin. L'herbe était tendre, et enfin la fraicheur de la soirée se montra. Un léger vent frais vint parcourir le corps entier de l'étalon, faisant virvoltait sa crinière épaisse et tout emmêlé. L'étalon avait l'encolure droite, les oreilles pointées vers l'avant, il regardait alors le soleil se couchait petit à petit. D'ailleurs, de là haut, peu à peu il se retrouva près de la terre, comme si il serait possible à Cloud de le toucher. Son regard observant se soleil magnifique, il soupira fortement, perdu dans ses pensées. Mise à part la saison des chaleurs qui le rendaient très fou, il était pensif.

Il se souvint alors de son père, un magnifique mustang comme lui, protégeant son troupe comme lui. Peut être qu'il lui avait rendu service en le faisant partir. Il avait grandit et il était fort et digne d'un étalon protecteur. L'étalon était encore plus magnifique maintenant que le soleil tapait sur sa robe dorée, qui la faisait luiser. Aussitôt, il se cabra de toute sa hauteur et laissa un hennissement rauque disparaître peu à peu dans cette infinie. Il retomba ensuite sur le sol, et fouetta l'air de sa queue. Il tourna la tête, pour surveiller son troupeau puis il baissa la tête pour attraper quelques touffes d'herbe qu'il arracha rapidement pour mâchouiller.

_________________
Cloud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n3w-ariche.skyblog.com/index.html
Cassandra I. Canterbury
Hey Cow Boy !!
Hey Cow Boy !!
avatar

Féminin Poissons Nombre de messages : 121
Age : 27
Date d'inscription : 12/07/2010

La Légende de l'Ouest
Statut: Humain
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas    Sam 28 Mai - 19:57

Cela faisait trois ans que je m'étais enfuis de mon haras, trois ans que j'avais faillit mourir avant d'être sauvé par Cloud, mon frère de coeur. Trois ans d'ailleurs que je ne l'avais jamais revu depuis ce jour où nous nous étions séparé. Jamais beaucoup voyagé en trois ans. Mais cela faisait maintenant quelques jours que je m'étais arrêté sur une plaine désertique, pas très loin d'un de ses lieux que les humains appelaient centre équestre. Je sentais bien que d'autres chevaux se trouvaient dans cet étrange endroit mais les humains me faisaient trop peur pour que j'accepte de m'approcher de cet endroit. Comment pouvais je avoir confiance en des êtres qui pouvaient être d'une cruauté à faire peur. Mais je voulais vivre dans cet endroit, ne plus être une jument nomade. Je pensais que j'allais me plaire dans cet endroit.

En tout cas, c'étais ce que je pensais ce matin en me réveillant, n'ayant dormi que d'un oeil. Je me redressais et partis boire un coup à la petite rivière du coin. Alors que je retournais sur mes pas, je vis au loin un cheval. Certainement un cheval sauvage, comme moi. Je commençais donc à marcher doucement vers lui jusqu'à ce que je sois assez près pour sentir son odeur. C'était une odeur que je n'avais pas senti depuis plus de trois ans: mon frère, Cloud. Je me mis donc à galoper vers lui et fus ravie de voir que c'était bien lui. Une fois près de lui, je me retins de lui toucher le bout des naseaux des miens, dés fois qu'il ne m'aurait pas reconnu.

"Cloud, je suis ravie de te revoir. Cela fait si longtemps!"

_________________

Cassandra I. Canterbury
Bien trop de femmes dans bien trop de pays parlent la même langue : le silence.


Cataline de Longchamps
Les chevaux sont tous des ongulés. Mais ce n'est pas une raison pour les prendre pour des cons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
American Horse Ranch :: Wild Ranch :: Flowers secret-
Sauter vers: