American Horse Ranch

American Horse Ranch - Forum RPG humain/equin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Si loin de tout [PV Célia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Si loin de tout [PV Célia]   Mar 7 Sep - 11:42

    « Monsieur, réveillez-vous, votre avion part à 8h. »

    La stupide et aveuglante lumière de ce que n’importe quel New-Yorkais appellerait « une belle journée en prévision» s’engouffra dans la chambre de l’héritier des McBowen. Ce dernier, heurté par le faisceau lumineux, râla, attrapa son coussin et le balança en direction de son valet de chambre avec une puissance insoupçonnée (pour quelqu’un qui venait de se réveiller, s’entend). Il lui hurla littéralement de lui foutre la paix – mot pour mot – et le valet eut un mouvement de recule. Mais il ne devait pas céder aux caprices de son jeune maître, c’étaient les ordres de son employeur. James Junior devait être dans son avion à 8h tapante pour le décollage ou son boulot au Manoir des McBowen y passerait. Chose à laquelle il ne tenait pas particulièrement. C’est donc arborant une mine penaude qu’il tenta une deuxième fois de réveiller le jeune homme.

    ***

    L’avion était remplit de passagers faisant partie du bas-peuple, en langage Jamesien. C’est ce qu’il ne cessait de se répéter alors que son chauffeur personnel le conduisait sur les terres d’Oklahoma. L’héritier était renfrogné comme il ne l’avait encore jamais été. Il voyait le paysage défiler et plus la voiture roulait, plus les habitations modernes se faisaient rares, laissant la place à de vieilles fermes en décomposition. Tout cela le dégoûtait. On l’éloignait de sa vie, de son argent, de son pouvoir. On lui enlevait tout et il allait devoir se débrouiller pour tout reconstruire. Et, croyez-moi, vu la motivation qu’il y mettait, ça n’allait pas être de tout repos. Et pour parfaire le joli tableau que voilà, James avait dû voyager seul dans cet avion miteux … et en deuxième classe ! Non mais, quelle blague ! Son père n’avait même pas eut la bonne idée de lui réserver une place en première. Cela frisait le ridicule et, s’il le pouvait, il rentrerait immédiatement chez lui. Mais impossible, la limousine noire roulait imperturbable aux humeurs de son passager. Même son chauffeur ne l’écoutait plus. Sans doute avait-il peur de céder. Encore un ordre de son père, James en était sûr. Dieu merci, il avait tout de même été autorisé à faire ses bagages seul et à emmener ce que bon lui semblait. Il ne s’était donc pas privé et avait pris avec lui cinq valises d’une vingtaine de kilos chacune (et tant pis pour les frais d’aéroport). Mais comme le lui avait gentiment dit son cher paternel, il n’aurait pas d’argent sur place et n’avait pas non plus pu en emporter.

    La limousine s’arrêta enfin et derrière les vitres teintées, James pu tout de même reconnaître l’endroit. Un Ranch ou quelque chose du genre. Bref, le sol avait à peine l’air goudronné, les habitations semblaient en bois et elles avaient l’air de dater. En somme, rien de très encourageant. Borné, le jeune homme refusa d’abord de sortir du véhicule mais il en fut finalement forcé car Edward – le chauffeur – déchargeait déjà les bagages. Et le problème c’est qu’il les posait sur ce sol répugnant ! James se rua à l’extérieur, prêt à rembarrer son employé (enfin celui de son père mais c’était tout comme). Malheureusement, ce dernier ne lui en laissa pas le temps. Il fonça sur son siège, attrapa le volant et démarra. Par la fenêtre ouverte, il observa un James déboussolé et en pétard. Pour toute excuse, il lui cria, alors que la limousine s’éloignait déjà :

    « Ordre de votre père ! »

    Ouais, tu parles ! Le jeune homme regarda ses cinq bagages Prada balancés sur le sol terreux, une mine dépitée résolument attachée à son visage. Il soupira, s’activa à les mettre à la verticale, position dans laquelle il pourrait utiliser leurs roulettes et grogna lorsqu’une tache de bouée vint s’installer sur son costume noir. Manquait plus que ça ! Et bien, il allait tout de suite pouvoir se changer. Mais d’abord, il faudrait qu’on lui montre sa chambre et qu’on l’aide à porter ses affaires. James apostropha un palefrenier qui passait par là, avec un cheval qu’il tenait par la bride :

    « Hey, vous ! Veuillez avoir l’obligeance de m’aider à porter mes affaires jusqu’à ma suite ! »

    Alors qu’il avait fait l’effort d’être courtois et poli, l’employé du Ranch lui lança un regard dédaigneux et s’éloigna, ne le privant pas de son air supérieur. Il ne lui avait même pas répondu, c’était le comble. Si jamais l’un de ses employés avait un jour la mauvaise idée de se comporter ainsi avec lui, il serait renvoyé sur le champ. Mais pour l’heure, James devrait certainement se débrouiller tout seul.

    « Bienvenue en Enfer, Cow-Boy. » soupira-t-il pour lui-même.


Revenir en haut Aller en bas
Cloud
Grand Chef
Grand Chef
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages : 617
Age : 28
Date d'inscription : 21/06/2006

La Légende de l'Ouest
Statut: Clan Cloud
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Si loin de tout [PV Célia]   Mer 8 Sep - 0:48

Tôt le matin, alors que tout le monde dormait, un petit bruit résonna dans sa tête. Peut être était ce un rêve ou peut être étais ce la réalité ? Elle n'en savait rien jusqu'au moment où, elle écarquilla les yeux, pour enfin comprendre que ce bruit venait tout simplement de son téléphone portable. Elle aurait tout de même pu penser à l'éteindre, mais nan, elle enleva d'un rapide coup de main les cheveux qui gênaient sa vision déjà trouble, et d'un geste plutôt lent elle prit entre ses doigts, se petit boitier sonnant. Qui à ce moment même lui casser les oreilles plus qu'autres chose. Elle décrocha et découvrit au bout du fil une voix féminine qui se présenta comme étant une amie, une vieille amie. Célia reconnu la personne au bout du fil, et rapidement, elle s'assit sur son lit, les yeux bien écarquillés, un sourire aux lèvres. Sa copine lui avait demandé de venir la chercher à l'aéroport car elle souhaitait passer quelques temps en sa compagnie. Il fallait vraiment une bonne raison pour que Célia sorte de son lit, mais cela semblait être une bonne raison. Elle passa sous la douche histoire d'être présentable et se réveiller plus rapidement. Elle s'installa sur la table de la cuisine pour prendre un petit déjeuner bien copieux. Puis après ça, elle passa ses chaussures rapidement et sortit de son appartement avec les clefs de son pick-up en main. Elle sortit à l'extérieur et prit la voiture.

Plus tard, elle se retrouva alors à l'aéroport ou elle devait attendre son amie, au point précis ou celle ci allait la rejoindre. Un peu plus loin, elle vit une jeune femme arriver, elle lui tendait les bras et lorsqu'elle s'approcha, Célia se retrouva collée contre la jeune femme. Célia était heureuse de la voir mais pas à ce point quand même. Elles papotèrent toutes les deux un long moment, en marchant l'une à côté de l'autre mais Célia était submergé par tant de souvenirs avec son ami, qu'elle en oublia les gens autour d'elle, si bien qu'elle finit par percuter un jeune homme bien sapé. Elle n'y prêta pas attention, mais s'excusa auprès de lui, elle continua son chemin.

De retour au Ranch, Célia passa par le club house, ou elle avait déposé ses livres qu'elle devait ramené aujourd'hui au plus tard à la bibliothèque. Elle les prit à pleins bras puis elle se dirigea vers sa chambre passant par la cour, par laquelle, à cet instant précis un jeune homme fit son entrée dans la cour. Célia n'y prêtant pas attention, le percuta en trébuchant sur une pierre qui dépassait du sol. Elle lâche au vol ses livres, qui percutèrent violemment les jambes du jeune homme de dos. Elle ne voyait pas encore son visage, mais lorsqu'elle le verra, elle sera surprise.

_________________
Cloud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n3w-ariche.skyblog.com/index.html
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si loin de tout [PV Célia]   Mer 8 Sep - 10:53

    Bon, une question capitale trottait dans l’esprit du riche jeune homme : se débrouiller tout seul pour transporter ses bagages jusqu’à sa chambre ? Ou alors continuer ses recherches pour trouver quelqu’un susceptible de l’aider. (Précisons, à titre informatif, que pour le moment, personne n’avait même eut l’amabilité de lever les yeux sur lui alors qu’il était quand même arrivé en limousine dans leur bled … Ce n’était pourtant pas anodin, si ?) Un autre petit détail tout à fait … ennuyeux et dont on se serait parfaitement passé : James n’avait strictement aucune idée de où pouvait être sa chambre. Et il devrait certainement passé par la réception pour le savoir. Ce qui signifiait se trimballer ses valises pendant un moment encore et sur un long trajet. Dire que, chez lui et en temps normal, il n’aurait eut qu’à claquer des doigts – au sens propre, s’il vous plaît ! – pour qu’un valet rapplique et lui transporte ses affaires. Légèrement nostalgique, James, le cynisme à l’état pur, claqua des doigts. Juste pour voir.

    C’est à ce moment précis, comme obéissant à son ordre silencieux, que quelqu’un se pointa dans la cour. Mais autant dire que ce n’était pas le genre d’arrivées qui satisferaient notre jeune homme … au contraire. Cela dit, de dos, il n’avait rien vu et n’était pas encore spécialement attentifs aux sons. De ce fait, ô joie, il n’avait pas eut le temps de se retourner et s’étala parterre avant même de comprendre ce qui venait de se passer. Mais dans tous les cas, la personne qui lui avait fait cette mauvaise blague avait tout intérêt à prendre ses jambes à son cou parce qu’il n’était vraiment, mais alors vraiment, pas de bonne humeur, là, tout de suite. Il se releva, détailla son pantalon de costume désormais troué au niveau du genou et tâché non seulement de boue mais également du peu de sang qui s’échappait de sa rotule, résultat de sa chute. James grimaça et se retourna, prêt à égorger sans scrupule la personne qui avait osé faire ça.

    Mais lorsque son regard se posa sur la jeune fille, il ne fut plus si sûr de vouloir la tuer … En fait, elle était plutôt mignonne et ce qui l’avait fait trébucher, lui, ressemblait plus à un quelconque accident. James se força donc à effacer les derniers traits dessinés par sa fureur avant d’aborder la demoiselle de la façon la plus … courtoise du monde (du moins, c’est ce qu’il croyait) :

    « Tu t’es fais mal ? »

    Mais accompagnant ces mots, Jay était simplement resté debout, les mains dans les poches. Non, il ne s’était pas rapproché de la demoiselle et non, il ne s’était pas précipité pour l’aider à ramasser ses livres. A quoi bon, elle se débrouillerait certainement très bien toute seule.

Revenir en haut Aller en bas
Cloud
Grand Chef
Grand Chef
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages : 617
Age : 28
Date d'inscription : 21/06/2006

La Légende de l'Ouest
Statut: Clan Cloud
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Si loin de tout [PV Célia]   Mer 8 Sep - 21:32

La chute arriva si vite, que Célia eut juste le temps de protéger sa tête avec les bras. Une fois au sol, elle regarda ses bras qui étaient légèrement douloureux par le coup, sur les gravas ça ne faisait en général pas du bien. Mais bon, elle était tombée et n'avait rien pu faire, elle n'avait pas réussi à se rattraper avec autant de bouquins dans les bras, mais elle les avait lâchés pour que eux aussi, finissant leur course sur le sol. Bon, là c'était plus embêtant, car il n'était pas à elle, mais il n'était pas abimé. Quand elle se redressa, elle découvrit que dans sa chute, elle avait légèrement embarqué une personne. Elle se releva tout de même, passant ses mains sur son jean, ou la poussière s'était installée. Elle se dépoussiéra de la tête au pied, quoi que quelques marques de poussières restèrent. Célia se demandait par la suite, comment elle avait réussit à tomber comme ça. Un caillou et un tas de bouquins en main et voilà ce que cela donner. Mais si elle avait été seule dans sa chute, cela aurait été mieux, mais là une autre personne était au sol. d'ailleurs, cette personne devait être surement un homme vu sa carrure et sa tenue vestimentaire. Lorsque cet homme se retourna, elle découvrit un individu plutôt furieux enfin ses traits du visage le trahissaient qui s'effacèrent par la suite, y avait de quoi, mais ici, les gens avait plus tendance à se salir qu'autre chose. Mais lui, semblait d'une nouveau et pas très amicale. Mais Célia n'en fit pas cas, elle regardait ce cher monsieur et lui présenta ses excuses, ce qui était normal en même temps.

- Excusez moi, j'étais pressé.

Célia regarda ensuite, ses bouquins qui étaient tous étalés sur le sol. Alors son premier réflexe fut de tous les regrouper en une grosse pile de livres avec en couverture pour la plupart, on pouvait même dire tous, un cheval avec différent titre. Elle se débrouillait toute seule, tandis que ce cher jeune homme la regardait ramasser, elle entendit pour la première fois la voix de ce jeune homme qui semblait s'intéresser à sa santé. Célia avait terminé avec ses bouquins, elle se releva avec sa pile de livres à nouveau dans ses bras et regarda le jeune homme avec l'intention de lui répondre aussi amicalement.

- Non, ça va et vous ?


Bizarrement, sa tête lui disait quelque chose. Elle chercha et se rappela du jeune homme qu'elle avait un chouilla bousculé à l'aéroport. Elle s'était excusée à croire que la maladresse la suivait, y avait des jours avec et des jours sans, aujourd'hui, c'était sans.


_________________
Cloud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n3w-ariche.skyblog.com/index.html
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si loin de tout [PV Célia]   Jeu 9 Sep - 12:45

    « Ça va. »

    Pour accompagner ses mots, James se contenta de hausser les épaules. Après tout, il n’était pas mort. A peine une petite égratignure. Mais là où ça faisait plus mal, c’était pour son bas de costume hors de prix. Il ne baissa pas les yeux une nouvelle fois, de peur d’avoir résolument trop mal au cœur. Dire qu’il venait de l’acheter. Il eut beau tenter de se convaincre que ce n’était qu’un vêtement, son côté matérialiste le rattrapa plus vite qu’il ne l’aurait cru et ce fut chose impossible que de se forcer à penser une telle chose. Il soupira discrètement.

    « Hum, vous auriez une idée d’où se trouve la réception ? Je viens d’arriver et j’ai été planté là avec mes bagages. Du coup, j’aimerais bien trouver ma chambre. »

    James grimaça à l’idée de cette dernière. Il s’était formellement interdit de penser qu’il allait emménager dans un … Ranch. Rien que le mot le répugnait. Il tuerait son père pour sa lâche traîtrise s’il ne se trouvait pas à l’instant même à des centaines de kilomètres de chez lui. En fait, il eut tôt fait de brider son esprit pour se persuader qu’une chambre dans un Ranch serait de toute façon mieux que dormir dehors ou dans une écurie. Bref, un endroit qu’il pourrait peut-être rendre habitable avec le temps et où il pourrait surtout aller prendre une douche, se changer et poser ses affaires.
    Remarquant cependant que la jeune fille avait certainement mieux à faire – et comme les employés étaient atrocement aimable, dans les parages – il se dit qu’elle l’enverrait paitre bien rapidement, comme d’autres avant elle. C’est pourquoi il hocha rapidement la main et il lança, avant de se prendre un vent en pleine figure :

    « Mais si jamais vous n’avez pas le temps … eh bien, j’imagine que je comprendrais … »
Revenir en haut Aller en bas
Cloud
Grand Chef
Grand Chef
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages : 617
Age : 28
Date d'inscription : 21/06/2006

La Légende de l'Ouest
Statut: Clan Cloud
Personnages Humains:
Personnages Equins:

MessageSujet: Re: Si loin de tout [PV Célia]   Ven 24 Sep - 23:51

Du moment, que le jeune homme allait bien, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Célia n'était pas du tout gêné, enfin si, gêné de l'avoir percuter mais pas pour son costume. La jeune femme s'était relevé, avait ramassé ses livres après s'être dépoussiéré. La jeune femme pouvait repartir aussitôt, car de toute façon, le costume de jeune homme n'était pas réellement approprié pour ce genre d'endroit, mais étais ce sa façon de s'habiller ? Elle n'en savait rien, mais aux yeux de la jeune femme il passa pour un petit bourgeois. Cela la faisait rire intérieurement, car elle ne devait pas se permettre de le juger sur sa tenue. Alors, qu'elle se décida à reprendre sa route pour la médiathèque, elle entendit à nouveau la voix du jeune homme. Si c'était à résumé, il était complètement perdu. De sa voix habituelle, elle lui répondit aussitôt, essayant de lui expliquer tant bien que mal, l'endroit ou se trouvé la réception.

- Alors, vous allez dans le bâtiment là bas.


Elle pointa du doigt un grand bâtiment. Ils devaient installés des pancartes pour aider les nouveaux à se repéré mais ils m'étaient un peu de temps. Célia regarda toutes ses bagages, bon ok, y en avait, il avait du emmené sa maison là dedans. Célia savait que ses livres pouvaient attendre, le jeune homme avait sûrement plus besoin d'elle que ses livres qu'elle devait ramené. Ben ils attendraient !! Il semblait si correcte, qu'il vouvoya la jeune femme, pourtant du haut de ses 18 ans, elle ne faisait pas si vieille. Enfin !! En même temps, elle le vouvoyait aussi.

- Je vais juste poser mes livres et je vais vous aider. Mais arrêtez de me vouvoyer.

Elle quitta le jeune homme un instant pour aller déposer ses livres dans un endroit sur, ou elle pourrait les retrouver à son retour. Elle revint, quoi, 5 minutes plus tard, les mains vides, prête à donner un coup de main au jeune homme. Cependant, elle n'allait sûrement le faire à sa place comme le ferait si bien un employé. D'ailleurs, si il pensait ne serait qu'une mili-seconde, elle lui parlerait du pays.

_________________
Cloud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n3w-ariche.skyblog.com/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si loin de tout [PV Célia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si loin de tout [PV Célia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vouloir être loin de tout et trouver quand même un emmerdeur [PV Cloche de Minuit]
» Oublions tous nos soucis et profitons de l'air frais loin de tout - Luzia
» Aujourd'hui je pars, loin de vous, loin de tout. {feat BUZZ / BREEZE & POWER} ||END||
» Quelques instants loin de tout [Privé Bardamu]
» Loin de l'Angleterre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
American Horse Ranch :: Ranch Part :: La cour du Ranch-
Sauter vers: